Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Sonia Côté
Sonia Côté

Loge m’entraide interpelle Julie Dufour et Serge Simard

Ariane Gobeil
Ariane Gobeil
Le Quotidien
Article réservé aux abonnés
Loge m’entraide demande une rencontre avec les nouveaux candidats à la mairie de Saguenay, Julie Dufour et Serge Simard, et les interpelle afin qu’ils intègrent des engagements en matière de logement social à leur programme électoral.

La coordonnatrice de l’organisme communautaire, Sonia Côté, demeure sans réponse après avoir sollicité les candidats pour une rencontre, en janvier dernier. Mme Côté souhaite que les candidats à la mairie pour l’élection du 7 novembre incluent des engagements quant au logement social dans leur plateforme politique.

« Mme Dufour et M. Simard ne sont pas encore maire que, déjà, Loge m’entraide doit se débattre pour obtenir une simple rencontre avec eux. C’est assez singulier! À quand le candidat à la mairie qui aura de la compassion et de la considération à l’égard des locataires appauvris? À date, on attend encore le Messie», illustre Sonia Côté dans un communiqué.

Loge m’entraide informe toutefois avoir rencontré, en février, le coordonnateur du parti Unissons Saguenay, dont le candidat à la mairie n’est pas encore dévoilé.

Parmi ses requêtes, Loge m’entraide réclame en priorité une aide municipale pour financer le projet de coopérative d’habitation La Solidarité, à Kénogami. L’organisme communautaire poursuit d’ailleurs sa huitième campagne de dons et indique avoir amassé plus de 236 000 $ sur les 910 000 $ nécessaires pour mettre en œuvre cette initiative de logement social.

« Les locataires appauvris refuseront de passer un autre quatre ans de calvaire comme ils l’ont vécu avec l’actuelle mairesse Néron. Ils vont talonner les nouveaux candidats à la mairie aussi longtemps qu’ils ne se seront pas engagés à offrir l’aide municipale manquante au projet de coopérative La Solidarité porté depuis 2013 par les appauvris et appuyé par 5600 signataires et plus de 380 donateurs », conclut Mme Côté.