Sonia Côté, coordonnatrice de Loge m'entraide

Loge m'entraide ignoré

La mairesse de Saguenay Josée Néron a décliné la demande de visite de l’organisme Loge m’entraide, qui se voit «frapper à nouveau un mur», mais qui se réconforte avec la mise en place prochaine d’une table de concertation avec divers acteurs de l’habitation.

Le conseil d’administration avait posté son offre peu après l’élection municipale. Les membres désiraient discuter du projet de la coopérative d’habitation la Solidarité à Jonquière, pour lequel une aide financière municipale de 71 300 $ est souhaitée, en plus d’un rabais de taxes de 25 ans. Le terrain est déjà trouvé. « Quand elle était conseillère municipale, Mme Néron a pourtant été témoin des trois ans de rejet qu’ont subi les locataires appauvris de Saguenay, représentés par les militants de Loge m’entraide, de la part de l’ex-maire Jean Tremblay. Comme nouvelle mairesse, avant la mise en place d’une table et sans forcément parler du projet, n’aurait-il pas été de mise qu’elle accepte d’ouvrir sa porte seulement quelques secondes en signe d’accueil et de salutations ? », se questionne la coordonnatrice de l’organisme Sonia Côté, dans un communiqué de presse.

Selon elle, les membres sont «blessés par le passé», mais «pas contre l’idée d’une table». La coopérative comprendrait 12 logements sociaux. Cela représente un besoin «urgent» avec les 2945 locataires à Saguenay qui doivent consacrer plus de 50 % de leurs revenus pour se loger, cite Mme Côté à partir des données du recensement de 2016.