Loge m’entraide dénonce la fin du rabais de taxes

L’organisme Loge m’entraide dénonce la fin du rabais de taxes que Saguenay accordait aux projets de logements sociaux.

L’annonce a été faite à l’organisme lors d’une rencontre qui s’est tenue le 15 octobre en compagnie de la présidente de l’arrondissement de Jonquière, Julie Dufour, et de l’attachée politique de la mairesse, Nadia Bergeron. « Le 15 octobre 2018, on a reçu une bonne et une mauvaise nouvelle. C’était difficile d’être heureux et malheureux en même temps. Incapables émotivement d’annoncer sur-le-champ la mauvaise nouvelle liée à l’abolition du rabais de taxes municipales aux projets de logements sociaux, on a alors souligné l’intérêt de Saguenay à aider le projet de coopérative d’habitation La Solidarité », a indiqué, via un communiqué de presse, la coordonnatrice de Loge m’entraide, Sonia Côté.

La principale intéressée affirme avoir reçu cette décision comme un coup de massue. Pour être en mesure de concrétiser le projet de la coopérative d’habitation La Solidarité, Loge m’entraide devra maintenant trouver 1 310 000 $ au lieu des 985 000 $ initiaux. « D’un côté, la Ville nous dit qu’elle veut aider la naissance de la coopérative d’habitation La Solidarité ; de l’autre, elle nous dit qu’elle n’a pas d’argent. Alors, pourquoi décide-t-elle brusquement d’abolir le rabais de taxes, ce qui permettait justement d’abaisser de 325 000 $ la contribution financière de la Ville à notre projet ? N’y a-t-il pas là une contradiction entre vouloir aider et les actions qui s’en suivent ? », ajoute Mme Côté. Selon elle, la Ville vient d’assommer les locataires appauvris de Saguenay.

Au courant des trois dernières années, Loge m’entraide a tenu quatre campagnes de dons, qui ont permis de récolter 135 000 $.

Les représentants de l’organisme misent sur le lac à l’épaule des conseillers municipaux afin qu’ils reviennent sur leur décision. Ceux-ci offrent la possibilité de faire entendre leurs arguments lors de l’activité qui se déroule jusqu’à mercredi.

Par ailleurs, Loge m’entraide attend, depuis la mi-octobre, des informations de la ville afin de statuer quant à la vitalité du projet de la coopérative d’habitation La Solidarité sans le rabais de taxes.