Sonia Côté, coordonnatrice de Loge m’entraide
Sonia Côté, coordonnatrice de Loge m’entraide

Loge m’entraide demande de repousser les déménagements du 1er juillet

Myriam Gauthier, journaliste de l'Initiative de journalisme local
Myriam Gauthier, journaliste de l'Initiative de journalisme local
Le Quotidien
Loge m’entraide demande le report des baux des locataires d’une période correspondant à la durée du confinement, alors que plusieurs ménages se trouvent dans l’incertitude face aux déménagements prévus le 1er juillet.

« Le gouvernement doit repousser la date du 1er juillet, d’un ou deux mois, a réclamé Sonia Côté, coordonnatrice de l’organisme de défense des droits des locataires à faible revenu, par voie de communiqué, jeudi. Cela donnerait la chance aux locataires qui n’ont pas commencé la recherche de logement en avril de récupérer leur mois perdu et d’atténuer du même coup l’anxiété palpable. »

Loge m’entraide demande également que la période de résiliation, qui va jusqu’au 31 mars en vue d’un déménagement prévu le 1er juillet, soit allongée. « Le gouvernement pourrait aussi prolonger ce délai d’un mois ou deux, pour permettre aux locataires de prendre des décisions éclairées selon l’évolution de la crise actuelle qui change tous les jours », a demandé Sonia Côté, qui adresse ses demandes au gouvernement, en particulier à la ministre des Affaires municipales et de l’Habitation, Andrée Laforest.

La coordonnatrice estime que la réponse du premier ministre François Legault, donnée en point de presse jeudi sur la question des déménagements, n’a rien pour rassurer les locataires.

Elle demande à M. Legault et à la ministre Laforest, également députée de Chicoutimi, de prendre des mesures rapidement.