La coordonnatrice de Loge m'entraide entend se concentrer sur la prochaine campagne électorale municipale. Elle n'abordera plus le dossier de la Coopérative La Solidarité avec le maire Jean Tremblay.

Loge m'entraide change de stratégie

Sonia Côté et Loge m'entraide prennent leurs distances du maire de Saguenay, Jean Tremblay. La coordonnatrice de l'organisme a dévoilé sa nouvelle stratégie, lundi, qui est de se concentrer davantage sur la prochaine campagne électorale que sur les pressions exercées sur le premier magistrat.
Tout en se gardant une porte ouverte puisqu'« on ne sait jamais ce qui peut arriver », Mme Côté a indiqué que le dossier de la Coopérative d'habitation La Solidarité à Jonquière ne serait plus discuté sur la place publique avec le maire. Les sit-in silencieux sont donc terminés, près d'un an après la tenue du premier dans les escaliers de l'hôtel de ville.
Les militants de Loge m'entraide ont adopté cette nouvelle résolution lundi matin, avant d'être présentée aux médias en après-midi.
« Plutôt que de lutter contre un maire, nous tournons dès maintenant nos énergies en vue de la campagne électorale municipale pour que ce projet avance dans un climat politique de paix, de respect, de confiance et de démocratie, a cité Sonia Côté. À partir d'aujourd'hui, Loge m'entraide éclipse totalement le maire Jean Tremblay de ce combat. »
Candidats
Pour l'instant, Josée Néron (ERD) et Arthur Gobeil (indépendant) sont les deux candidats officiels à la mairie de Saguenay. Le successeur de Jean Tremblay sera connu en novembre 2017. Sonia Côté a expliqué que cette décision était notamment due au fait que les militants de Loge m'entraide ne croient plus que le maire Tremblay va changer d'avis d'ici la fin de son mandat.
« On invite déjà les candidats à venir nous rencontrer et discuter du projet de la Coopérative d'habitation La Solidarité, pour qu'ils soient informés, et qu'ensuite ils prennent des engagements formels pour que soit construite la coopérative », a-t-elle exprimé.
Sonia Côté est revenue sur le projet de construction de 105 logements sociaux, annoncé par le maire de Saguenay. Celle qui a décliné l'offre du maire de se joindre au projet régi par l'Office d'habitation municipale (OMH) a tenu à rectifier le tir.
« On est très heureux que les logements sociaux de l'OMH puissent être construits, a-t-elle précisé. Le débat n'est pas là, c'est plutôt le fait que les locataires de Jonquière se battent depuis quatre ans pour en arriver à faire construire une coopérative dans leur milieu. »