L’offre d’Alloprof s’élargit

Alloprof a fait, mardi, l’annonce de ses nouveautés, à l’approche de la rentrée scolaire. L’organisme québécois a lancé deux nouvelles applications mobiles axées sur la conjugaison, pour permettre aux enfants de pratiquer cette matière parfois plus difficile dans un contexte ludique.

« La conjugaison est souvent l’un des éléments les plus difficiles de la langue française, avec les modes et les temps de verbe. La difficulté touche les élèves du primaire jusqu’au secondaire. Nous avons donc décidé de créer un outil pour les aider », a expliqué Marc-Antoine Tanguay, directeur de la stratégie et porte-parole d’Alloprof. Cette application, nommée Conjugo, est disponible sur les téléphones et les tablettes, et permet de pratiquer la conjugaison pendant ses temps libres. Le fait que le jeu soit amusant motiverait les jeunes à l’utiliser, dans un environnement libre et portatif. Le concept est simple : le participant fait sauter un ninja d’obstacle en obstacle, en répondant à des questions sur la conjugaison des verbes.

La deuxième application, Irregular Verbs Challenge, vise à aider les participants à pratiquer leurs verbes irréguliers, en anglais. « Même si la conjugaison en anglais est normalement plus simple que dans la langue française, les verbes irréguliers restent très complexes et sont ceux qui sont le plus souvent utilisés. Notre application permet de les pratiquer, grâce à la répétition, tout en s’amusant », a expliqué le porte-parole. Il faut faire passer un animal dans un parcours, dans un mélange de jeux et d’exercices de conjugaison.

Ces deux jeux s’ajoutent aux deux autres créés par l’organisme, qui visait à aider les jeunes en mathématiques et à pratiquer le vocabulaire en français.

Dossier pour les parents
Alloprof a aussi pensé aux parents. Un dossier complet se retrouve sur son site Internet. Il contient des trucs pour bien établir la routine des devoirs avec ses enfants, pour rendre les devoirs agréables et pour faire de la rentrée un moment agréable.

« Quand notre enfant entre à l’école, et surtout lorsqu’il commence la première année ou le secondaire, ça peut être un moment très stressant pour les parents. La transition est un facteur important qui peut augmenter le stress. La routine est différente, il y a plusieurs éléments à mettre en place, et beaucoup de choses à savoir », a confirmé le porte-parole. C’est la première fois que l’organisation offre ce service, puisque la section destinée aux parents a été créée l’année dernière, en novembre.

Ce dossier s’ajoute à la multitude de services offerts par l’organisme, avec ces six services pour les petits et grands. Alloprof est reconnu pour permettre aux parents et aux enfants d’entrer facilement en communication avec les enseignants et les professionnels de l’éducation, durant toute l’année scolaire. Il faut noter que le service de communications d’Alloprof est fermé jusqu’à la deuxième semaine des classes.

+

11 000 PERSONNES AIDÉES À SAGUENAY

Les professionnels d’Alloprof de Saguenay ont effectué plus de 220 000 accompagnements entre 2017 et 2018. Cela représente une augmentation de 7 % par rapport à l’année précédente, et plus de 11 000 personnes aidées, a confirmé le porte-parole d’Alloprof, Marc-Antoine Tanguay.

La mission du centre Alloprof dans la région est d’aider les étudiants en sciences, et ce, partout au Québec. « N’importe quel étudiant, dans toute la province, qui appelle et qui a une question en sciences va être transféré au bureau de Saguenay », a souligné M. Tanguay.

L’équipe de Saguenay comprend une vingtaine d’enseignants, et est dédiée au soutien des élèves et à la création de contenus pédagogique en sciences. Ce domaine est celui qui connaît la plus grande augmentation au niveau des élèves, selon Alloprof.

« On associe souvent les sciences et les technologies dans les grands centres. Mais, il y a aussi de belles choses qui se passent en région, et c’est ce que nous voulions montrer. On est très fiers de notre décision d’avoir implanté notre centre pour les sciences à Saguenay », a commenté le porte-parole.

Alloprof a fait plus de 22 millions d’accompagnements à travers la province, dans la dernière année. Cela représente environ 400 000 personnes aidées, des élèves aux parents. En 2017-2018, plus de 2 millions d’heures ont été passées, par toutes les personnes qui ont utilisé le service, afin de mieux comprendre et de réussir à l’école. Myriam Arsenault