Contenu commandité
L'introduction de l'achigan à petite bouche sème l'inquiétude dans la région
Actualités
L'introduction de l'achigan à petite bouche sème l'inquiétude dans la région
Le dernier grand système écologique de ouananiches indigènes au monde, au lac Saint-Jean, et les lignées de truites de mer des rivières du Saguenay sont maintenant menacés par l’introduction illégale d’une population d’achigans à petite bouche dans le lac des Habitants, dans le secteur de Labrecque. Celui-ci colonise en ce moment tout le cours de la rivière Saguenay à partir des barrages situés sur la Petite et la Grande Décharge.
Partager
Les biologistes craignent le pire

Actualités

Les biologistes craignent le pire

Louis Tremblay
Louis Tremblay
Le Quotidien
Article réservé aux abonnés
La nouvelle est passée sous le tapis. Des pêcheurs ont capturé un achigan à petite bouche à Alma, sous le pont Carcajou, qui enjambe la Petite Décharge. La photo a été publiée sur Facebook et des mentions avaient déjà été faites pour la capture de ce poisson au pied du barrage de Chute à Caron. Ces différentes informations confirment que l’achigan à petite bouche est en mesure de survivre beaucoup plus au nord de son aire de répartition connue.
Un crime écologique selon Marc Archer

Actualités

Un crime écologique selon Marc Archer

Louis Tremblay
Louis Tremblay
Le Quotidien
Article réservé aux abonnés
« Je ne peux pas comprendre qu’en 2021, les gens sont assez imbéciles ou ignorants pour introduire une nouvelle espèce comme l’achigan à petite bouche dans la région. L’achigan est rendu aux pieds des barrages du lac Sain-Jean. Tout ça pour quelques personnes qui ont décidé de se faire un lac à achigans à petite bouche au lac des Habitants. »
Le MFFP avait déjà constaté la colonisation

Actualités

Le MFFP avait déjà constaté la colonisation

Article réservé aux abonnés
La première mention de la présence possible d’achigan à petite bouche au lac des Habitants, à Labrecque, remonte à 2014. La direction régionale du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs a obtenu en 2015 la confirmation de la présence de cette nouvelle espèce dans le bassin versant du Saguenay.