Des lingots d'aluminium

L'industrie de l'aluminium est satisfaite

L'Association de l'aluminium du Canada est satisfaite du budget fédéral déposé mercredi par le ministre des Finances Bill Morneau qui, selon elle, donne un signal basé sur l'innovation et les compétences pour assurer la croissance de l'économie canadienne.
Dans un communiqué, le président et chef de direction de l'entreprise, Jean Simard, indique que dans les circonstances actuelles du commerce international, le gouvernement du Canada ne pouvait faire autrement que de «se ménager une marge de manoeuvre, tout au long des exercices budgétaires, le temps de trouver des repères plus robustes au sein de l'économie continentale», explique-t-il. 
M. Simard affirme que le plus important pour le gouvernement est maintenant de mettre sur pied des programmes et des politiques qui vont lui permettre d'être un «catalyseur du changement plutôt que comme acteur.»
Port Saguenay
L'engagement du gouvernement Trudeau à développer la fluidité du transport en soutien de commerce est un autre aspect qui encourage l'Association de l'aluminium du Canada. 
Cet aspect pourrait régler la situation de l'accès hivernal aux installations portuaires, dont celle vécue à Port Saguenay récemment, lorsque la panne d'un brise-glace avait compromis la desserte en bauxite de l'Usine Vaudreuil.
Le volet environnemental du budget est également accueilli favorablement par l'industrie de l'aluminium. La volonté du fédéral de soutenir la transition vers une économie plus verte pourrait être favorable aux producteurs d'aluminium au pays.
«Les alumineries canadiennes, avec leur faible empreinte carbone, sont maintenant au seuil technologique et tout gain supplémentaire ne pourra se faire qu'au prix de grandes avancées technologiques encore aujourd'hui inaccessibles», réagit Jean Simard.
L'incertitude liée aux négociations à venir de l'Accord de libre-échange nord-américain est un autre enjeu majeur pour l'industrie. L'Association de l'aluminium du Canada soutient que le gouvernement du premier ministre Justin Trudeau «a bien joué ses cartes jusqu'à maintenant.»
Josée Néron et Loge m'entraide
Josée Néron accepte de répondre à quatre des cinq demandes de Loge m'entraide formulées aux candidats à la mairie de Saguenay. La chef de l'Équipe du Renouveau démocratique, qui briguera la mairie en novembre prochain, s'engage notamment à financer le Fonds municipal de développement du logement social au-delà du minimum obligatoire, à réclamer plus d'aide pour les logements sociaux des deux paliers de gouvernements et à privilégier des terrains ou des bâtiments en priorité près des centres-ville pour établir des logements sociaux futurs.