La femme d’affaires Lina Boivin était très heureuse d’avoir été choisie comme candidate libérale dans Chicoutimi-Le-Fjord.

Lina Boivin candidate libérale à la partielle

La femme d’affaires Lina Boivin portera les couleurs du Parti libéral du Canada dans Chicoutimi—Le-Fjord lors de l’élection partielle qui sera déclenchée au plus tard le 2 juin.

La directrice générale de Boivin Management a été préférée à l’ancien maire de Saint-Charles-de-Bourget, Michel Ringuette. Des centaines de membres du parti se sont déplacés à l’assemblée d’investiture, lundi soir, à l’hôtel Le Montagnais pour voter. Il n’a pas été possible de savoir le nombre exact de membres présents ni le pourcentage d’appui des aspirants candidats. Il restait quelques dizaines de personnes vers 20 h, lorsque le député libéral de Lac-Saint-Jean Richard Hébert a dévoilé le résultat.

« Je suis très chanceuse d’être entourée de ma famille de sang, de ma famille de cœur et de ma famille politique, une famille avec qui je partage les mêmes valeurs pour le monde que je souhaite laisser aux générations futures. Je désire promouvoir notre belle région et faire en sorte qu’elle soit au cœur des discussions à Ottawa », a prononcé avec émotion Lina Boivin. 

En entrevue, la candidate a affirmé vouloir travailler « avec les lignes du parti » pour améliorer le soutien aux familles de la classe moyenne et favoriser le développement économique dans les secteurs reconnus comme l’aluminium.

Richard Hébert compte bien travailler « avec acharnement » afin que la circonscription reste aux mains des libéraux, malgré la démission de Denis Lemieux il y a six mois. Dans son discours de défaite, Michel Ringuette a aussi donné son appui à Mme Boivin.

Le scrutin s’est complètement déroulé sur place et a été supervisé par Me Maxime Roy. Le seul autre candidat officiel pour l’élection partielle est le conservateur Richard Martel. La date n’est pas encore connue, mais le premier ministre Justin Trudeau doit l’annoncer publiquement avant le 2 juin. La campagne durera ensuite au minimum 36 jours, mais il n’y a pas de maximum prévu par la loi.

La nouvelle candidate libérale, Lina Boivin, a été félicitée par le député de Lac-Saint-Jean, Richard Hébert.