Le président de la Ligue d'action civique, Rodolphe Parent, dit vouloir que les choses changent dans le monde municipal afin d'assurer une plus grande démocratie au Québec.

Ligue d'action civique: des candidats signent les engagements

La campagne électorale municipale de Saguenay s'est déplacée devant l'hôtel de ville de la rue Racine, jeudi. La Ligue d'action civique a tenu un point de presse pour confirmer l'engagement de candidats à l'échevinage et de la candidate à la mairie Josée Néron à améliorer la gouvernance.
La ligue souhaite que les façons de faire changent à l'hôtel de ville, notamment avec l'ajout d'une période de questions d'une heure avant chaque séance régulière du conseil municipal. Jusqu'à maintenant, 11 candidats aux postes de conseillers ont signé les engagements de la ligue.
Dans son programme électoral traitant de la gouvernance, l'ERD a déjà annoncé l'ajout d'une période de questions de 30 minutes avant la séance du conseil et d'une seconde période après la séance. Les trois autres candidats à la mairie n'ont pas encore confirmé la signature des engagements de la ligue et selon son président Rodolphe Parent, le candidat Jean-Pierre Blackburn a décidé de ne pas endosser les engagements.
La campagne de la ligue est menée à la grandeur du Québec et a pour objectif de changer les choses. Les conseillers doivent répondre à sept engagements alors que les candidats à la mairie doivent répondre à 22 engagements lorsqu'ils endossent la campagne.
Les engagements en question concernent principalement la gouvernance, la transparence ainsi que des dispositions dans l'octroi des contrats municipaux.