Jacques Dubois, France Guay et Réjean Perron du comité organisateur. Au centre, Jeannine Bouchard et Rose-Yvonne St-Pierre.

L'Hôtel-Dieu fête ses 100 ans

L’Hôtel-Dieu de Roberval, fondé par six soeurs augustines en 1918, souffle ses 100 bougies cette année. À compter du 20 mai, et ce, jusqu’au 20 octobre, des spectacles de musique, des expositions, des rassemblements communautaires et un souper gastronomique, notamment, seront organisés pour permettre à la population de célébrer le centenaire de l’hôpital.

Le livre intitulé Un coeur qui battra toujours -Les Augustines de la Miséricorde de Jésus de Roberval 1918-2018, rédigé par l’historien Luc Gagnon, sera lancé le 7 juin afin de rendre hommage aux fondatrices de l’Hôtel-Dieu.

Les membres du comité organisateur des Fêtes du centenaire ont épluché des centaines de photos afin de mettre en valeur celles qui sont les plus représentatives. Un recueil photographique sera publié en mai. Le centre d’archives, la Société d’histoire de Saint-Félicien et celle du Domaine-du-Roy ont tous les trois mis la main à la pâte pour l’organisation d’un vernissage.

Un geste apprécié 

Lors du lancement de la programmation des festivités à l’hôpital de Roberval, mercredi, deux soeurs de la communauté des Augustines de Roberval, qui ne compte maintenant que 20 religieuses, étaient sur place.

Jeannine Bouchard et Rose-Yvonne St-Pierre se sont dites touchées, car elles considèrent qu’elles ont à leur façon contribué à l’essor de l’hôpital de Roberval.

« Ça fait 60 ans que je suis rentrée chez les soeurs, il s’est écoulé seulement 40 ans entre la création de l’Hôtel-Dieu et mon entrée chez les Augustines. C’est un peu comme si on faisait partie de l’histoire », exprime Rose-Yvonne St-Pierre, qui est originaire de Normandin. 

Ces célébrations permettront, selon elles, souligner leur travail et celui de leurs prédécesseurs.

Une mosaïque sociale qui unit 

Les Robervalois pourront même participer au cours de l’été à la fabrication d’une oeuvre collective, soit une mosaïque, qui sera mise en valeur à l’hôpital une fois terminée. À l’extérieur, un monument commémoratif sera installé devant l’entrée principale de l’Hôtel-Dieu. 

En plus des nombreuses activités, d’anciens équipements du milieu hospitalier qui étaient utilisés dès l’ouverture de l’hôpital seront exposés en permanence à plusieurs endroits dans l’hôpital, dans les corridors et les halls d’entrée entre autres lieux. 

« Dans la caverne d’Ali Baba des religieuses, on a retrouvé des instruments dont on se servait aux débuts de l’hôpital comme des balances qui servaient à la pharmacie. C’est assez inusité comme équipements. Aujourd’hui, on ne peut pas s’imaginer qu’on affilait les seringues dans le temps », souligne Réjean Perron, le président des Fêtes du 100e anniversaire de l’Hôtel-Dieu de Roberval.

Son organisme bénéficie d’un budget d’environ 150 000 $ grâce à l’aide financière de nombreux partenaires, ce qui permettra d’offrir l’accès aux activités à peu ou pas de frais pour les citoyens. Le comité anticipe un surplus budgétaire à la fin des festivités.