Les pêcheurs qui quittaient les glaces avaient déjà hâte à l’année prochaine.

L’heure est au débarquement pour les amateurs de pêche blanche

La saison de la pêche blanche s’est terminée dimanche soir et l’heure est maintenant au démantèlement pour les différents sites de la région. Malgré un début de saison difficile en raison des caprices de dame Nature, les pêcheurs et les organisations sont très contents de leur saison.

Chez Contact Nature, qui gère les sites de l’Anse-à-Benjamin et de Grande-Baie, on dénote une augmentation de l’achalandage cette année. « Du côté de la pêche, ç’a bien été. De notre côté, on a eu une augmentation de 8 % des locations, ce qui est super. En plus de toute la pêche qui se fait hors de la zone, c’est une bonne année », a exprimé la directrice des villages de pêche blanche chez Contact Nature, Diane Simard.

La météo a joué plusieurs tours aux pêcheurs, cette année, mais ça n’a en rien ralenti des ardeurs des amateurs de pêche. « Le facteur météo nous a apporté beaucoup d’inquiétudes. Vous n’êtes pas sans savoir que les glaces sont parties à plusieurs reprises. On craignait pour la saison, mais finalement, tout a bien été. Dame Nature a été de notre côté. On a eu de grands froids pour épaissir la glace et une fois la glace bien en place, on a eu de belles journées clémentes et les pêcheurs en ont profité », a souligné Mme Simard.

Maintenant que la saison est terminée, il est temps pour les pêcheurs de retirer les cabanes pour faire place au brise-glace de la Garde côtière canadienne, qui commencera à dégager les cours d’eau dès cette semaine.

« On va finir le démantèlement lundi et mardi. C’est toujours un peu triste de mettre fin à la saison, mais c’est pour mieux reprendre l’année prochaine. »

Les pêcheurs ont jusqu’à mardi soir pour sortir les cabanes à pêche de la baie des Ha ! Ha ! . « Chaque année, il y a en toujours deux ou trois qui nous font faux bond. On est obligé de les enlever nous-mêmes, ensuite, c’est la municipalité qui s’en charge et le propriétaire reçoit la note qui va avec », a expliqué Mme Simard.

Les pêcheurs heureux

Nombreux sont ceux qui alliaient l’utile à l’agréable, dimanche, alors qu’ils continuaient de pêcher en même temps que de préparer la cabane pour le départ.

« À ma grande surprise, il y avait encore beaucoup de gens sur les glaces pour le dernier week-end. La belle température a incité les gens à profiter des glaces jusqu’à la fin. Dimanche midi, on avait encore plus de 20 % des cabanes sur la glace, ce qui est formidable. C’était encore mieux samedi. On pêchait au grand air avec les mains nues », a raconté Mme Simard, qui elle aussi avait toujours la ligne à l’eau.

Les pêcheurs qui s’affairaient à retirer leurs cabanes étaient pour la plupart tristes de quitter les glaces, mais heureux de leur saison de pêche blanche.

« C’est le moment le plus plate de l’année. C’est plaisant jusqu’à ce moment, mais c’est encore une belle saison. On n’a pas pris beaucoup de poissons, mais on a pris d’autres choses », a imagé un pêcheur en exhibant ses dernières prises de la saison.

Après une belle saison de pêche blanche, c’est maintenant l’heure de quitter les glaces pour les nombreux pêcheurs.
Cette adepte de la pêche blanche voulait profiter de la dernière journée pour prendre quelques prises supplémentaires.
De nombreux pêcheurs profitaient de la fin de semaine pour préparer les cabanes au voyage.
La directrice des villages de pêche blanche chez Contact Nature, Diane Simard, est heureuse de voir la pêche blanche gagner en popularité.