C’est en février dernier que Saguenay a adopté une réglementation pour les hébergements touristiques de style Airbnb. Des secteurs précis ont été ciblés.

L'hébergement touristique collaboratif réglementé à Saguenay

Saguenay a réglementé l’hébergement touristique collaboratif de style Airbnb. Les citoyens résidants dans certaines zones de la municipalité, notamment près des centres-villes, peuvent maintenant offrir leur domicile en location touristique, mais un permis de la Ville est nécessaire.

Jusqu’à tout récemment, il n’y avait pas de réglementation claire à Saguenay, en ce qui concerne l’hébergement touristique collaboratif. C’est donc dire que l’hébergement touristique n’était tout simplement pas permis.

Au Saguenay–Lac-Saint-Jean, plusieurs personnes offrent leur résidence en location touristique, bien que ce ne soit pas légal partout.

« Les gens qui désiraient offrir leur domicile en location avaient soit pas de réponses de la Ville, soit une réponse négative. Nous nous sommes donc penchés sur la question, puisque la demande était là, au même titre, par exemple, que les food trucks, que nous avons également réglementés », a expliqué le conseiller municipal à Jonquière, Jonathan Tremblay.


«  Les gens qui désiraient offrir leur domicile en location avaient soit pas de réponses de la Ville, soit une réponse négative. Nous nous sommes donc penchés sur la question.  »
Jonathan Tremblay

Dans cette nouvelle réglementation, qui a été adoptée en février dernier, certains secteurs précis ont été ciblés. Ce ne sont donc pas tous les citoyens qui peuvent se convertir, puisque les quartiers résidentiels sont pour la plupart exclus. À Jonquière, par exemple, les résidences longeant la rivière aux Sables pourront se transformer en résidence touristique de style Airbnb, de même qu’une partie des résidences de la rue de La Fabrique, entre autres endroits.

Du côté de Chicoutimi, de nombreuses rues sont réglementées favorablement, notamment des portions de la rue Racine, du quartier du Bassin et du boulevard du Saguenay. Certaines rues qui auraient été stratégiques pour des locateurs sont exclues, notamment les rues Chabanel et Jacques-Cartier Est. Des coins de Chicoutimi-Nord font également partie des endroits permis, soit les rues du Rosaire et Saint-Éphrem, de même qu’une partie du boulevard Tadoussac. Les secteurs à proximité des cours d’eau ont visiblement été privilégiés.

À La Baie, les rues du centre-ville et certains tronçons en périphérie, comme le chemin de la Batture et une partie du boulevard de la Grande-Baie Sud, sont permis à la location de résidences touristiques.

Plusieurs locateurs sur le Web

Plusieurs locateurs de résidence touristique de style Airbnb annoncent sur le Web. Certains d’entre eux ne sont toutefois pas situés en zones légales.

Par exemple, en faisant une recherche pour le territoire de Saguenay pour le week-end de la Saint-Jean-Baptiste, un total de 158 logements sont proposés en location touristique.

Un citoyen peut faire une demande à l’extérieur des zones admissibles. Cette demande sera analysée par le Service de l’urbanisme de Saguenay,

Pour en savoir plus sur les secteurs réglementés ou pour obtenir un permis, il faut se rendre au bureau de l’urbanisme et des permis de Saguenay.

+

UNE RÉSIDENCE DE TOURISME, C'EST QUOI?

La résidence de tourisme est un établissement classé qui offre de l’hébergement à une clientèle touristique sur une période n’excédant pas 31 jours. Cette structure d’accueil regroupe les chalets, les appartements ou les maisons meublées qui comprennent une cuisine, une salle de bains et une ou plusieurs chambres.

Une résidence de tourisme est assujettie au respect des dispositions suivantes, selon la réglementation de Saguenay :

• L’usage ne doit créer aucun inconvénient au voisinage ;

• Aucune identification ou enseigne reliée à l’usage complémentaire n’est autorisée à l’exception de l’enseigne de classification des établissements touristiques officielle de la Corporation de l’industrie touristique du Québec (CITQ) ;

• Une procuration du propriétaire de l’immeuble est exigée lorsque l’exploitant de la résidence de tourisme est locataire.