UQAC

L’ex-attaché d’Alexandre Cloutier engagé à l’UQAC

Le secrétaire général et vice-recteur aux partenariats de l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC), Alexandre Cloutier, a embauché son ex-attaché politique Jean Briand à titre de consultant pour une période de six mois afin de le seconder dans la définition de ce nouveau vice-rectorat.

La nouvelle a été annoncée à la communauté universitaire dans une note de service transmise au personnel la semaine dernière. Les services de M. Briand ont été proposés par le vice-recteur et tout indique que cette idée a obtenu le feu vert de la direction de l’établissement.

La porte-parole de l’UQAC, Marie-Karlynn Laflamme, a assuré que le poste en question était d’une durée de six mois et qu’aucune décision n’est prise pour l’avenir. Si jamais il devait y avoir des besoins pour un poste permanent, l’UQAC procédera à un appel de candidatures, a-t-elle expliqué.

Jean Briand a été engagé à titre de consultant par l’UQAC pour une période de six mois. Il secondera Alexandre Cloutier.

Alexandre Cloutier occupe un nouveau poste, qui remplace celui connu autrefois sous le nom de secrétaire général et vice-recteur aux affaires étudiantes. Marie-Karlynne Laflamme affirme que le vice-rectorat aux partenariats doit être défini, puisqu’il s’agit de la création d’une structure provenant des demandes des partenaires de l’université.

« Alexandre Cloutier avait besoin d’aide pour la mise en place de ce nouveau vice-rectorat. Il a proposé Jean Briand. Le candidat proposé possède une bonne connaissance des différents partenaires de l’UQAC. L’idée a été retenue. Nous considérons qu’il s’agit d’un atout pour l’organisation », a poursuivi la porte-parole de l’université.

Les partenariats que l’université entend développer visent autant l’enseignement que le développement régional. La porte-parole a fait état des projets de formation, de recherche et développement ainsi que certains projets structurants de développement dans la région qui pourraient bénéficier d’un accompagnement des différentes composantes de l’université. « Jean Briand se voit confier la tâche de participer à la mise sur pied des activités de partenariat du nouveau vice-rectorat et d’accompagner le vice-recteur dans la mise en place d’une structure de fonctionnement pour le développement du secteur », précisait la note de service.

Cette embauche n’a pas fait que des heureux dans les murs de l’université. Le Quotidien a reçu des courriels hostiles à cette nomination.