Le directeur du magasin Best Buy de Chicoutimi, Dany Tremblay, a accueilli les clients vendredi pour remettre un coupon aux 49 premiers arrivés.

Levés tôt pour la Super NES Classic Edition

L'avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt. De nombreux consommateurs n'ont pas fait mentir l'adage, alors qu'ils se sont dirigés vers le détaillant de marchandise électronique le plus près, très tôt vendredi matin, pour mettre la main sur l'une des rares consoles Super NES Classic Edition offertes en région.
Au magasin Best Buy de Place du Royaume, les clients ont commencé à faire la file vers 5h.
Au magasin Best Buy de Place du Royaume, les clients ont commencé à faire la file vers 5h dans l'espoir d'acquérir cet appareil Nintendo qui a fait le bonheur de tant d'enfants et d'amateurs de jeux vidéo à partir du milieu des années 80. Toutefois, le nombre de consoles disponibles était limité à 49 et des gens ont dû rebrousser chemin. Autour de 7h, le directeur du magasin, Dany Tremblay, est allé rencontrer les clients pour remettre des coupons aux 49 premiers arrivés. Il a poliment invité les autres à rentrer chez eux et à surveiller attentivement l'arrivée prochaine en succursale de consoles supplémentaires.
«On a vraiment voulu procéder de façon juste et équitable en remettant des coupons aux personnes qui sont arrivées en premier. On a profité de l'occasion pour organiser un petit événement et servir du café à nos clients», a fait valoir le directeur. Dany Tremblay a relevé que les porte-étendard de la génération X étaient très bien représentés dans le groupe qui s'est pointé à l'aube pour acheter une NES.
«On voit que la nostalgie est très présente et que les gens veulent revivre ça. Ils veulent jouer en famille, avec leurs enfants», note-t-il.
Heureux
Parmi les heureux élus se trouvait Jean-Michel Bergeron, un policier de Saguenay qui venait de terminer son quart de nuit. Il s'est dit bien content d'avoir pu obtenir l'objet convoité, mais confie que si le magasin ne s'était pas trouvé sur son chemin, il n'aurait pas réglé son réveil pour se lever à l'heure des poules.
«J'ai pris une chance en rentrant de travailler. Je suis né en 1980 et c'est la console de ma jeunesse. J'ai aussi un filleul qui aime beaucoup les jeux vidéo. On peut dire que je joins l'utile à l'agréable», a-t-il déclaré.
Devant lui dans la file et un peu plus âgée, Denise Potvin s'est levée très tôt pour aller tenter sa chance au nom de son fils qui habite à l'extérieur de la région.
«Il n'a pas le temps d'y aller alors je suis venue à sa place. Je ne pensais pas en avoir une. Je suis bien contente», a indiqué la dame, qui n'excluait pas la possibilité d'offrir la Super NES Classic Edition à son garçon en cadeau. Les amateurs de la région se sont aussi dirigés vers d'autres commerces pour tenter de mettre la main sur une console. Au magasin de Walmart de Place du Royaume, des mordus sont débarqués vers 1h.
Quant à Jeux vidéo Hytech, sur la rue Racine à Chicoutimi, les plus courageux ont commencé à faire la file jeudi soir!