La structure actuelle du pont inquiète les élus de Dolbeau-Mistassini qui ont hâte de savoir quand le nouveau pont enjambant la rivière Mistassini sera construit.

L'état du pont préoccupe les élus

Les élus de Dolbeau-Mistassini ont hâte de savoir quand le nouveau pont enjambant la rivière Mistassini sera construit. L'état de la structure actuelle préoccupe.
«C'est inquiétant parce qu'il n'est pas dans un bon état. Au printemps apparaissent des trous sur le tablier, car la structure se dégrade. Je vais en parler prochainement avec le ministre des Transports, Sylvain Gaudreault, c'est un dossier prioritaire pour nous et nous voulons savoir où est rendu le ministère dans sa planification ", a commenté le maire Richard Hébert lors de la séance publique du conseil municipal.
Depuis des années, la population attend impatiemment ce pont qui viendrait améliorer la sécurité sur ce boulevard achalandé. L'entrée du pont depuis Dolbeau n'est pas évidente à cause de la présence d'une pente et d'une courbe escarpées.
Le ministère des Transports devait présenter des plans aux élus au début décembre et la rencontre a été annulée. De plus, l'incendie du pont Dubuc de Chicoutimi et les travaux urgents pour le remettre en état sont venus chambouler la planification du ministère.
Selon le maire Hébert, la construction d'un nouveau pont serait jugée prioritaire. " Ils nous ont dit que c'était urgent. En 2013, ils voulaient qu'ils soient construits dans un horizon de 5 ans. Il va falloir que des décisions soient prises prochainement ", a-t-il indiqué.
Malgré l'inquiétude que suscite le pont, le maire a tenu à être rassurant. " Je ne veux pas alarmer la population. Le pont est encore sécuritaire, mais on constate l'usure du temps. Le ministère réalise des inspections régulièrement, ce qui démontre le sérieux des besoins, mais il faut qu'il soit réparé ", a-t-il souligné.
Il pense que sa construction pourrait débuter en 2015. En revanche, des négociations en vue d'expropriations devront avoir lieu avec des propriétaires et des commerçants, dont un concessionnaire automobile.
Le nouveau tracé prévoirait un ouvrage plus haut que la structure actuelle et il n'y aurait plus de courbe aux approches. Les élus ne savent pas si le pont sera à quatre voies. Une grande logistique sera à prévoir lors des travaux, car le trafic ne pourra pas être dévié. Le détour serait de plus de 200 kilomètres.