Les vélos libre-service plus accessibles à Saguenay [VIDÉO]

La Société de transport du Saguenay (STS) offre, pour un deuxième été consécutif, le service de vélos en libre-service à assistance électrique à Chicoutimi et ajoute même une quatrième station à l’édifice CGI. Et l’organisme souhaite éventuellement étendre le service Accès-Vélo vers les arrondissements de Jonquière et de La Baie.

Le directeur général de la STS, Jean-Luc Roberge, a mentionné que dix vélos de type Boost et neuf de type E-Fit, dont trois ont été donnés par Cycles Devinci, seront disponibles jusqu’au 3 novembre. Les utilisateurs pourront en prendre possession à partir de l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC), de la Place du Citoyen, de Place du Royaume et de l’édifice CGI.

« Notre première expérience a été intéressante. Cela nous a donné le goût de refaire un essai, pour voir comment le projet pilote peut se placer dans la ville », note M. Roberge.

Ce dernier n’a pas hésité à remercier les partenaires privés Cycles Devinci, PBSC et Thibeault Immobilier.

« Grâce à ces partenaires, nous avons pu implanter une nouvelle station au pavillon Sagamie (CGI) et nous avons plus de vélos à offrir à notre clientèle », se réjouit le directeur général de la STS.

Si le projet pilote de 2018 était gratuit pour tous les usagers, l’expérience de 2019 sera payante. Les détenteurs d’une carte mensuelle auront à payer uniquement l’utilisation du vélo, alors que la population en générale devra se prévaloir du porte-monnaie électronique, où ils déposeront 20 $ pour y avoir accès.

Les tarifs varient pour les étudiants de l’UQAC et les détenteurs d’un abonnement mensuel. Les 45 premières minutes sont gratuites pour les étudiants et ils devront payer 1 $ par tranches de 15 minutes additionnelles jusqu’à 90 minutes.

Pour les employés de CGI (pavillon Sagamie), ce sera 2 $ pour 60 minutes et 1 $ par 30 minutes supplémentaires. Quant aux autres utilisateurs, le premier 15 minutes sera gratuit, et le tarif sera ensuite de 1 $ par période de 15 minutes.

Expansion

La deuxième saison d’Accès-Vélo sera donc en vigueur uniquement à Chicoutimi, mais le directeur général caresse déjà la possibilité d’étendre le service vers La Baie et Jonquière.

« Il me semble que ce serait intéressant d’en avoir à La Baie durant la période des bateaux de croisière. On veut étendre le service, mais nous aurons besoin de l’aide gouvernementale. Actuellement, on a mis en place le projet avec le budget de la STS et nos partenaires privés », a conclu M. Roberge.

Charles-Émile et Robin Thibeault, de Thibeault Immobilier, n’ont pas hésité à embarquer dans l’aventure, surtout qu’ils croient que les quelque 1000 employés du pavillon Sagamie pourraient être intéressés par le service.

« Nous allons mettre les efforts pour en faire un succès et nous espérons aussi que d’autres entreprises seront intéressées à s’impliquer », ont-ils mentionné.

Quant à Hélène Laroche, directrice générale de Cycles Devinci, elle ne cache pas sa fierté de voir les vélos de l’entreprise dans les rues de Saguenay.

« C’est une fierté de voir nos vélos roulés dans la ville. Et nous savons que nos vélos à assistance électrique seront très utiles dans les montées de Chicoutimi », a-t-elle précisé.

Devinci compte 80 000 vélos en libre-service dans 32 villes du monde, réparties sur quatre continents.

+

NOUVEAUX OUTILS D'INFORMATION

Les utilisateurs du transport en commun à Saguenay pourront miser sur trois nouveaux outils d’information afin de connaître les horaires de déplacement des autobus sur le territoire.

Il sera possible de connaître en temps réel le passage des véhicules grâce à une application par messagerie SMS. L’utilisateur n’aura qu’à texter au 22237 (ACCÈS), puis à identifier la ligne d’autobus et le numéro du circuit pour tout connaître.

De plus, la STS installera un écran d’information à l’intérieur de Place du Royaume, à Chicoutimi, où il sera possible de s’informer des prochains passages des autobus sur les différentes lignes d’autobus du secteur.

Un autre écran sera placé à l’extérieur du centre commercial, près de l’abribus sur le boulevard Talbot.

En plus, pour les personnes moins familières avec les technologies, la STS mettra à leur disposition des dépliants en papier avec toutes les lignes d’autobus du réseau.

« Ces outils étaient très attendus. Avec les vélos libre-service et ces outils, nous pensons pouvoir augmenter la fréquentation. Nous avons réussi, avec les changements apportés, à améliorer la situation et nous souhaitons que ça va se poursuivre », a mentionné Marc Pettersen, conseiller municipal et président du conseil d’administration de la STS.