Régle générale, les usagers enfilent leur masque sans se plaindre. 
Régle générale, les usagers enfilent leur masque sans se plaindre. 

Les usagers du transport en commun respectueux des règles

Le port du masque obligatoire dans les transports en commun, notamment dans les autobus de la Société de transport du Saguenay, semble avoir été facilement adopté par les usagers. Le Quotidien a passé la matinée de lundi à emprunter un circuit et à discuter avec chauffeurs et passagers, en cette première journée où le masque n’était plus une option.

Lundi matin, ceux et celles qui patientaient au terminus de Chicoutimi n’étaient pas tous masqués. Mais dès qu’ils passaient la porte de l’autobus, pratiquement tous les usagers avaient en main leur propre masque. Pour ceux qui ne l’avaient pas, les chauffeurs leur remettaient une enveloppe, dans laquelle se trouvait un masque chirurgical.

«Ça se passe bien, les gens sont respectueux, nous n’avons pas vraiment de problème», a souligné le chauffeur Steeve Fillion, protégé derrière un plexiglas.

Le chauffeur Steeve Fillion estime que le port du masque obligatoire dans les transports en commun est assez bien accueilli par les usagers. 

Il faut dire que les autobus n’étaient pas bondés, lundi matin. La distanciation est facile à appliquer et les usagers doivent se laver les mains chaque fois qu’ils montent à bord depuis plusieurs semaines.

Une passagère, qui utilise le transport en commun chaque jour, n’a pas de difficulté à se plier au règlement.

Des usagers dociles

«Ça ne me dérange pas du tout, c’est correct que ce soit obligatoire», a souligné une passagère, qui utilise le transport en commun tous les jours. La dame a pu mettre un masque remis par le chauffeur, puisque le sien était au fond de son sac à main.

Des masques chirurgicaux sont remis aux passagers qui n’ont pas le leur.

Même les usagers plutôt contre le port du masque obligatoire ont affirmé au Quotidien qu’ils se soumettaient aux consignes, par respect.

D’ailleurs, plusieurs personnes se protégeaient déjà le visage dans les transports en commun bien avant que le masque ne devienne obligatoire, ont affirmé les chauffeurs rencontrés.

Le masque est maintenant obligatoire dans les transports en commun.

La journaliste et le photographe du Quotidien ont passé une heure masqués, dans le transport en commun. Avec l’air conditionné dans les engins, le port du masque n’est pas aussi pénible que certains peuvent le penser. Et rappelons que le transport en commun est gratuit à Saguenay en juillet et en août.