Une réorganisation du personnel entamée en 2016 permet maintenant à deux policiers de la SQ du Domaine-du-Roy d’intégrer l’équipe qui lutte contre le trafic de stupéfiants.

Les stupéfiants dans la mire de la SQ

Deux policiers de la Sûreté du Québec (SQ) du Domaine-du-Roy qui, jusqu’à tout récemment, patrouillaient dans les rues des municipalités de leur secteur sont maintenant déployés au sein de l’équipe qui lutte contre le trafic de stupéfiants. C’est le résultat d’une réorganisation du personnel, qui a été entamée en 2016 sur le territoire.

La SQ a rapatrié les tâches administratives de ses policiers vers deux nouveaux centres de service. Du personnel administratif s’occupe maintenant des horaires de travail et de la planification des opérations, notamment. Résultat : les patrouilleurs ont plus de temps pour assurer la sécurité des citoyens. 

« Ça a bien fonctionné au Lac-Saint-Jean et puisque c’est là qu’on a commencé, on sait concrètement ce que ça a donné. On libère assez de temps pour créer une escouade qui a pour mission de faire des enquêtes sur le terrain au niveau de la vente de stupéfiants », assure le lieutenant Jason Allard, porte-parole de la Sûreté du Québec. 

Il précise que les élus avaient donné pour mission à la SQ de lutter plus activement contre les stupéfiants, d’avoir une plus grande visibilité dans les petites municipalités et d’accroître sa présence auprès des jeunes et des aînés. D’après M. Allard, c’est mission accomplie avec ce réaménagement. 

Il assure qu’il y a deux semaines, des perquisitions ont été effectuées grâce à cette escouade. 

Pourtant, il n’y a pas eu de nouvelles embauches. Les ressources sont seulement utilisées de façon plus efficace, selon lui. 

Des horaires mieux adaptés

Jason Allard explique par ailleurs que des changements dans les horaires ont été apportés. Le nombre de policiers dans les moments jugés plus tranquilles a diminué alors que dans les périodes plus occupées, les soirs et les fins de semaine par exemple, les effectifs se sont accrus. 

« Ça fait en sorte qu’on est là au bon moment et à la bonne place. Il ne faut pas que ça se fasse au détriment de la sécurité des gens et on en est conscients », fait valoir le porte-parole de la SQ. 

Mise en contexte

En 2016, le directeur général de la SQ avait demandé à ce qu’il y ait une révision de la desserte dans la MRC Domaine-du-Roy pour augmenter la présence policière tout en conservant le même nombre de policiers. C’est pourquoi un projet-pilote a été mis en place afin d’alléger les tâches administratives des patrouilleurs. La région a été la première à l’expérimenter. Depuis, le concept a été implanté dans les autres régions du Québec.