Le déneigement des rues et artères à Saguenay répond à des normes établies à l'intérieur d'un plan élaboré par le conseil afin de prioriser les secteurs les plus achalandés.

Les secteurs achalandés privilégiés

Le déneigement des rues et artères à Saguenay répond à des normes établies à l'intérieur d'un plan élaboré par le conseil afin de prioriser les secteurs les plus achalandés.
Selon Sonia Simard, du Service des communications, dès qu'une accumulation de neige est prévue, le Service des travaux publics doit mettre le personnel et la machinerie au travail pour que les artères principales comme les boulevards Talbot, du Saguenay et de la Grande-Baie demeurent dégagés. C'est le cas également pour les artères secondaires et rues majeures comme Panet, Malraux et Bagot. Les côtes, chaussées rurales et zones scolaires figurent ensuite dans la listes des priorités. Les rues collectrices comme Bégin, Mellon et la 6e Avenue ainsi que les quartiers résidentiels et les stationnements sont dégagées en dernier. « Dès qu'il neige, on n'attend pas trop.
En ce qui a trait aux trottoirs, Mme Simard, convient que tous ne sont pas systématiquement dégagés, puisque sur certaines artères, un seul côté est nettoyé.
Vingt-quatre heures près la chute de neige, les artères principales doivent être dégagées sur 80 à 100 % de leur surface.
Les artères secondaires doivent être dégagées au centre sur une largeur de 2,4 mètres tandis que les côtes ayant une pente de plus de 5 % doivent être au pavage et dégagées de 80 à 100 %.
Les chaussées rurales et rues collectrices doivent être dégagées au centre sur une largeur de 2,4 mètres. Les rues de quartiers résidentiels et stationnements doivent être sur neige durcie.
Entre 8 et 10 heures après les averses de neige, le grattage et le sablage complet de la ville doivent être effectués tandis qu'une journée ouvrable, la neige doit être ramassée dans les zones principales. Après deux à quatre jours ouvrables, la neige doit être ramassée dans les rues voisines des zones commerciales tandis que les trottoirs sont dégagés et la neige ramassée ou mise de côté dans les secteurs scolaires. Après sept jours, la neige est ramassée ou mise de côté sur les artères secondaires et collectrices tandis qu'après dix jours, la neige est ramassée ou mise de côté dans les quartiers résidentiels.
En ce qui a trait au soufflage de la neige, elle peut être déposée sur les terrains privés jusqu'à hauteur de 220 centimètres. Le ramassage est prévu en tout temps là où il y a manque d'espace pour accumuler la neige, comme les centres-villes.
Mme Simard constate que le nombre de plaintes provenant de citoyens est élevé.
Toutefois, elle ajoute que ceux-ci doivent collaborer avec les services municipaux en évitant de déplacer la neige provenant de leurs terrains privés dans la rue. Les contrevenants s'exposent à des amendes variant entre 100 $ et 1000 $ pour les personnes physiques et entre 300 $ et 1000 $ pour les personnes morales en plus d'avoir à défrayer les frais de déneigement.