Les Sags déroulent le tapis bleu

Les Saguenéens ont déroulé le tapis bleu pour les Aventuriers d'Alma novice A et pour sept entraîneurs du hockey mineur de la région, hier. Tout ce beau monde a eu l'occasion de vivre « comme les pros », le temps d'un avant-midi.
Les Aventuriers ont pratiqué en compagnie des joueurs des Saguenéens pendant près d'une heure.
« Ce que j'ai aimé le plus, c'est quand ils partaient en échappée contre moi et que je les arrêtais », a dit, tout sourire, le gardien Léo Bédard, 8 ans.
La promotion a été organisée en collaboration avec les Sags, Hockey Saguenay-Lac-Saint-Jean et Coca-Cola.
Les entraîneurs de la région étaient invités à placer leur nom dans une boîte, à l'entrée du centre Georges-Vézina, afin de courir la chance de pouvoir discuter avec les entraîneurs des Sags et même de sauter sur la glace avec les troupes chicoutimiennes. Sept entraîneurs ont été pigés et ont eu l'occasion, hier matin de 10 h 15 à 11 h 35, de rencontrer Patrice Bosch et son équipe.
« On a jasé avec lui. Il nous a présenté des vidéos, expliqué des choses, relate Marc Claveau, du MAGH à Jonquière. On a jasé de hockey. À 11 h 35, on a participé à la rencontre d'avant-pratique avec les joueurs. Durant la pratique, Pat a insisté pour que l'on explique un "drill", mais j'avoue que là, c'était trop en une seule journée! »
<saxo:ch value="226 128 137"/>Le coordonnateur de Hockey Saguenay-Lac-Saint-Jean, Marco Lavoie, affirme qu'il n'y a que du positif dans ce genre d'activité.
« Sur toute la ligne, tant pour les entraîneurs que pour les joueurs, c'est positif. Nous avons une superbe collaboration avec les Saguenéens. Cette année, les entraîneurs des Sags sont venus à la "trêve du double lettre", à une clinique avec les défenseurs à Jonquière, Jimmy Waite est allé à Saint-Bruno pour s'occuper des gardiens... Cette collaboration est payante pour nous, vraiment. »
Redonner
« J'aime ce genre d'activité, parce que lorsque j'ai commencé comme entraîneur, j'aurais voulu que quelqu'un fasse cela pour moi, explique l'entraîneur-chef des Saguenéens, Patrice Bosch. Ce n'est pas que je pense détenir les secrets du hockey, c'est simplement que je trouve intéressant de présenter la manière dont on fonctionne, pour qu'ils prennent ce qui les intéresse et délaissent ce qu'ils ne veulent pas. Quand j'ai l'occasion de parler avec des amis qui travaillent dans la LNH, je le fais aussi. »
« Nous sommes dans un contexte difficile présentement (NDLR: avant leur victoire de samedi en fusillade à Shawinigan, les Sags avaient perdu leurs six derniers matchs). Il est bon que les gens se rapprochent, qu'ils voient ce que l'on fait. »
<saxo:ch value="226 128 137"/>Martin Desforges et Reggie April sont deux partisans des Saguenéens. Hier, ils étaient sur la glace à titre d'entraîneurs des Nordiques novice B de Chicoutimi.
« Avec ce qu'il (Bosch) nous a montré, je vais probablement voir certaines choses différemment lors des matchs, explique Martin Desforges. Je sais sur quels points ils portent une attention particulière, et ce n'est pas nécessairement les mêmes choses que l'on voit comme partisans. »
« Il y a des choses que l'on pourra transposer, adapter à nos jeunes, convient Reggie April. On va reproduire certaines tactiques que l'on a apprises ici. »
Steve Lévesque, l'adjoint des Aventuriers, et son fils Nathan, un ailier pour la même équipe, ont vaincu une belle expérience.
« On a dit aux jeunes que c'était une tabarnouche de belle opportunité, le genre qui passe juste une fois dans une vie. Les Saguenéens ont été super avec nos joueurs. »
De son côté, Nathan a vécu hier l'un des plus beaux moments de sa vie. « Ils vont vraiment très vite. Ils sont super rapides et gentils. »
Les Aventuriers en auront long à raconter à l'école ce matin. Et dans différents milieux de travail de la région, sept entraîneurs raconteront certes, les yeux brillants, leur matinée de dimanche.