Les Rythmes du monde amputés de 65 000 $

Dans la foulée des modifications apportées au financement des organismes communautaires et culturels, Saguenay ampute de 65 000 $ le montant qu’elle accorde au Festival international des rythmes du monde (FIRM) pour l’exercice 2019.

La recommandation déposée par la Commission des finances le 20 décembre dernier a été entérinée par le conseil municipal, lundi.

Selon le protocole qui s’étale jusqu’en 2020, l’organisme a reçu l’an dernier un montant de 365 000 $ qui regroupe les sommes versées autrefois par Promotion Saguenay (85 000 $) et par l’arrondissement de Chicoutimi (30 000 $).

En vertu de la décision arrêtée, le conseil a consenti à verser à même la nouvelle subvention de 300 000 $ une somme 50 000 $ non récurrente sur une base exceptionnelle pour l’année 2019.

Il est prévu que la prochaine subvention versée au FIRM pour l’exercice 2020 sera évaluée en vertu de la nouvelle politique de soutien des organismes qui devrait être entérinée en mars prochain.

L’organisme recevra son aide en trois versements, soit 150 000 $ le 1er février, 100 000 $ le 1er juin et 50 000 $ le 5 novembre.

En entrevue pour commenter les modifications à l’entente existante, le promoteur Robert Hakim a mentionné que toutes les coupes financières mettent en danger des événements comme le FIRM.

« Le festival est un événement phare et l’un de ceux qui procurent le plus de retombées au plan touristique, le tout démontré par des enquêtes et des études de fréquentation vérifiées. Il faut faire attention aux montants coupés », a-t-il déclaré.

Il a ajouté que des discussions se poursuivront avec la Ville dans les prochaines semaines afin d’établir les modalités de financement futur du festival, entre autres, pour étaler les coupes sur quelques années.