Sophie Patry (à gauche), avec l’équipe du Coco Frutti de Chicoutimi.
Sophie Patry (à gauche), avec l’équipe du Coco Frutti de Chicoutimi.

Les restaurants Coco Frutti font leur part pour aider

Katherine Boulianne
Katherine Boulianne
Le Quotidien
Les restaurants Coco Frutti ont décidé de faire leur part pour soutenir la population pendant la pandémie. Les établissements de Chicoutimi et d’Alma offriront cette semaine des déjeuners gratuits aux gens dans le besoin.

L’initiative émane du président des restaurants Coco Frutti, James Akbari, qui souhaitait poser un geste de solidarité pendant cette deuxième vague. «C’est sa façon de voir les choses. En s’entraidant, en s’associant, en se serrant les coudes, c’est de cette façon-là que nous allons traverser ça encore plus forts», a raconté au Quotidien la directrice des opérations des restaurants Coco Frutti, Sophie Patry.

Malgré la fermeture des salles à manger des deux établissements depuis l’imposition des mesures en zone rouge, ce sont les propriétaires et les employés qui offriront bénévolement leurs services pour l’occasion. Une proposition qui a été facile à faire accepter auprès du personnel des restaurants, selon Mme Patry.

«Au début, nous demandions deux personnes par restaurant, mais tous les employés ont décidé de participer. En ce moment, ils sont en arrêt, donc ils peuvent comprendre eux aussi les difficultés que la deuxième vague peut amener. C’est merveilleux, ils sont enthousiastes, c’est beau de voir la magie dans tout ça!»

Les gens pourront donc se présenter directement au restaurant de Chicoutimi les 5 et 6 novembre (jeudi et vendredi) entre 9 heures et 14 heures, ainsi qu'à la succursale d'Alma les 10 et 11 novembre entre 11 heures et 14 heures, pour récupérer un repas pour emporter. Coco Frutti espère ainsi venir en aide à une centaine de personnes.

En plus des restaurants du Saguenay-Lac-St-Jean, plusieurs autres franchisés au Québec ont aussi décidé de se joindre à l’initiative, dont ceux de Joliette, Lasalle, St-Hubert et Longueuil.