Les responsables en service de garde de Domaine-du-Roy votent pour un mandat de grève

Les membres du Syndicat des responsables en service de garde en milieu familial du Domaine-du-Roy (CSN) de la section RSG AUETISSATSH et de la section RSG Les Amis de la culbute ont voté dans une forte majorité pour la grève.

La résolution adoptée prévoit que la grève pourra être déclenchée au moment opportun si la négociation nationale ne progresse pas de façon significative.

Par contre, les responsables ont fait savoir que la durée de la grève sera communiquée à l’avance pour s’assurer que les parents puissent prendre des arrangements.

Par ce geste, les syndiquées dénoncent les offres qu’ils jugent inacceptables de la part du gouvernement, car ils prétendent que celles-ci maintiennent des milliers de femmes sous le salaire minimum.

« Il n’est pas normal que le gouvernement ne s’assure pas de mieux traiter les 13 000 femmes qui éduquent environ 90 000 enfants, pendant dix heures chaque jour, sous prétexte que ce sont des travailleuses autonomes et non des salariées. Les normes minimales du travail devraient être un plancher absolu, peu importe le statut des travailleuses », affirme la présidente du syndicat, Marilyn Potvin.

Dans la MRC du Domaine-du-Roy, on compte environ 75 travailleuses en service de garde en milieu familial.

Alors que le Conseil du trésor propose seulement 6,5 % de plus sur cinq ans, le Syndicat affirme que de telles offres ne permettent ni de rattraper le salaire minimum ni de couvrir l’inflation prévisible.