L’étude sur le Marché des résidences privées pour aînés de JLR conclut que le portait varie grandement d’une région à l’autre.

Les résidences pour aînés débordent

Le Saguenay–Lac-Saint-Jean compte peu de places disponibles dans ses résidences pour personnes âgées (RPA), et ce, malgré le grand nombre de foyers. C’est ce que nous apprend l’étude sur le Marché des résidences privées pour aînées effectuée par JLR Solutions Foncières et publiée au cours des dernières semaines.

Le ratio de résidants/nombre d’unités d’hébergement au Saguenay–Lac-Saint-Jean est de 1,05, « ce qui suggère un faible nombre de places disponibles », estime l’économiste responsable du rapport publié par JLR.

Cette experte a également souligné que le taux d’inoccupation des unités de logement en RPA est de 4,6 % au Saguenay–Lac-Saint-Jean.

La moyenne provinciale est de 7,2 %, ce qui montre que les résidences de la région sont très peuplées comparativement au reste de la province.

JLR Solutions Foncière notait également que la région offrait un grand nombre d’unités en RPA, en proportion avec sa population de 75 ans et plus. Il y a environ une unité pour 5,12 aînés. « Ce ratio suggère une offre légèrement plus importante [au Saguenay–Lac-Saint-Jean] que dans l’ensemble du Québec, où le taux est de 5,23 personnes de 75 ans et plus par unité en RPA. »

Malgré ce nombre élevé d’unités, la région peine à répondre à la demande, puisque ce genre de logements est très populaire.

Le rapport conclut que ce portait varie grandement d’une région à l’autre et qu’il pourrait rapidement changé, au cours des prochaines années, puisque certaines régions connaîtront des hausses importances au niveau de leur population de personnes âgées.