L’activité connaît un beau succès, à la Villa Saguenay.
L’activité connaît un beau succès, à la Villa Saguenay.

Les Randonneurs du Saguenay font bouger les aînés

Les résidents de la Villa Saguenay de Chicoutimi ont pu se dégourdir les jambes, mercredi après-midi, grâce à la visite de membres du groupe les Randonneurs du Saguenay, lesquels ont troqué les sentiers pédestres pour le stationnement de la résidence pour personnes âgées depuis deux semaines. C’est Johanne Marcotte, membre du groupe, qui a eu cette idée de faire bouger les aînés, confinés depuis bien trop longtemps.

Les Randonneurs du Saguenay avaient l’habitude de se réunir chaque semaine pour marcher et découvrir de nouveaux sentiers pédestres de la région. La pandémie a mis leurs activités sur pause, il y a deux mois déjà.

C’est Johanne Marcotte qui a eu l’idée de faire bouger les personnes âgées de la villa.

L’une des membres, qui fait partie du groupe depuis une vingtaine d’années, cherchait un moyen de continuer à bouger, tout en s’impliquant. Johanne Marcotte a commencé par faire appel au Centre d’action bénévole de Chicoutimi, afin de savoir s’il y avait des besoins particuliers. Après avoir été bénévole pour une épicerie communautaire, où elle accueillait les clients en les informant des mesures de distanciation et d’hygiène, la dame de 62 ans a eu envie d’en faire un peu plus.

« Ç’a été une super belle expérience, mais j’avais besoin de faire quelque chose qui bouge plus ! J’ai donc contacté les membres des Randonneurs pour voir s’ils voulaient monter un projet pour les résidences pour aînés. Plusieurs ont embarqué », a expliqué Mme Marcotte.

Chaque mercredi, les résidents peuvent se dégourdir sur leur balcon avec les Randonneurs du Saguenay. Ils ont aussi pu descendre pour bouger sur le terrain, puisque les règles de confinement ont été assouplies.

Elle est a ensuite contacté des résidences du Saguenay pour connaître les besoins. La direction de la Villa Saguenay s’est vite montrée intéressée.

C’est donc depuis deux semaines que des membres des Randonneurs rejoignent le kinésiologue de la résidence, qui a monté un petit programme d’entraînement dédié aux résidents.

Chaque mercredi, les résidents peuvent se dégourdir sur leur balcon avec les Randonneurs du Saguenay. Ils ont aussi pu descendre pour bouger sur le terrain, puisque les règles de confinement ont été assouplies.

De leur balcon ou sur le terrain, les aînés peuvent s’entraîner et bouger, sous le rythme de la musique et sous les rayons du soleil.

Le projet a vite connu du succès et plusieurs résidents ont participé à l’activité, qui se déroule chaque mercredi après-midi. Les Randonneurs prennent la peine de rejoindre tous les résidents de l’immense villa, en se déplaçant devant chacune des façades.

Chaque mercredi, les résidents peuvent se dégourdir sur leur balcon avec les Randonneurs du Saguenay. Ils ont aussi pu descendre pour bouger sur le terrain, puisque les règles de confinement ont été assouplies.

« Ce n’est pas grand-chose, mais on essaie de faire une petite différence pour eux. Les commentaires sont encourageants alors c’est très motivant », note Johanne Marcotte.

Les Randonneurs avaient comme projet d’offrir des marches supervisées aux aînés confinés, mais heureusement pour les personnes âgées, les mesures de confinement ont été quelque peu relâchées cette semaine et ils pourront aller se balader sans supervision.

Chaque mercredi, les résidents peuvent se dégourdir sur leur balcon avec les Randonneurs du Saguenay. Ils ont aussi pu descendre pour bouger sur le terrain, puisque les règles de confinement ont été assouplies.

Mais d’ici la fin de la pandémie, les Randonneurs se déplaceront à la villa toutes les semaines si les aînés sont toujours au rendez-vous.

Saguenay (Chicoutimi) covid 19 villa saguenay exercice residents Le Quotidien Rocket Lavoie
Saguenay (Chicoutimi) covid 19 villa saguenay exercice residents Le Quotidien Rocket Lavoie
Saguenay (Chicoutimi) covid 19 villa saguenay exercice residents Le Quotidien Rocket Lavoie