Les pulvérisations de la SOPFIM débuteront sous peu au Saguenay-Lac-Saint-Jean

Myriam Arsenault
Myriam Arsenault
Initiative de journalisme local - Le Quotidien
Les pulvérisations aériennes de la Société de protection des forêts contre les insectes et les maladies (SOPFIM) dans la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean débuteront au cours des prochains jours, si les conditions climatiques demeurent favorables. Près de 10 000 hectares de forêts de la région seront couverts par les pulvérisations cet été.

Les pulvérisations ont commencé cette semaine à Rimouski, pour les forêts privées et publiques, et à Forestville, en forêts publiques. Ce sera bientôt au tour du Saguenay-Lac-Saint-Jean et de la Gaspésie de recevoir les pulvérisations qui visent à protéger les forêts infestées par la tordeuse des bourgeons de l’épinette.

C’est l’insecticide biologique Bacillus thuringiensis variété kursaki (Btk) qui sera utilisé pour tous les traitements. « Toutes les études scientifiques ont d’ailleurs démontré que le Btk est sécuritaire, autant pour la santé humaine qu’animale, ainsi que pour la végétation et l’environnement », a tenu à rassurer la SOPFIM, par voie de communiqué de presse.

Rappelons que la SOPFIM avait prévu de pulvériser 665 000 hectares à travers toute la province, mais les impacts de la COVID-19 ont obligé l’organisation à changer ses plans. Un total de 111 500 hectares seront arrosés cet été, un total de 9790 dans la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean. Si tout se passe comme prévu, les pulvérisations devraient prendre fin à la fin du mois ou au début juillet.