La Vieille Ferme a opté pour un kiosque libre-service cet été.
La Vieille Ferme a opté pour un kiosque libre-service cet été.

Les produits à la ferme ont la cote cet été [PHOTOS]

Mariane Guay
Le Quotidien
La Vielle Ferme et la Ferme du Ruisseau, toutes deux situées à Saint-Fulgence, n’ont pas la même approche lorsqu’il est question de vente de produits sur place. Toutefois, les deux endroits, tant la station libre-service de la Vielle Ferme que le Kiosque avec vendeur de la Ferme du Ruisseau, accueillent beaucoup de visiteurs cet été.

Depuis six semaines, la Vieille Ferme expérimente la vente de produits de façon libre-service. Les gens peuvent choisir parmi un grand éventail de produits, que ce soit du prêt-à-manger, des charcuteries artisanales, des pots. Bref, tout y est, comme avant. «Les gens marquent leur nom, marquent leurs items et le prix par item, puis leur mode de paiement», explique la gestionnaire de la Vieille Ferme, Carmen Tremblay. Il est possible de payer en argent sur place ou bien par virement. Elle mentionne que le tout balance assez bien et que les gens sont honnêtes.

Il est possible de se procurer plusieurs produits transformés à la ferme.

Carmen Tremblay est satisfaite de l’achalandage au kiosque libre-service. Elle est même agréablement surprise, car elle souligne qu’en temps normal, sa clientèle provient majoritairement de l’Europe et la pandémie a réduit considérablement l’arrivée de ces visiteurs.

Mme Tremblay compte bonifier l’espace prochainement. Elle expliquait en entrevue au Quotidien que pour l’instant, les installations étaient de base, car elle voulait s’assurer que cette manière de fonctionner convenait à leur besoin. Finalement, elle constate que cela lui permet d’être plus efficace sur la ferme. «Ça me permet aussi de pouvoir travailler davantage dans mes jardins et dans ma serre, et d’avoir mes soirées», raconte-t-elle.

De plus en plus de fermes régionales se joignent au mouvement de vente libre-service. Notamment, Carmen Tremblay mentionne que sur les quatre fermes formant l’association des Cirques agricoles du Fjord, dont fait partie la Vieille Ferme, trois d’entre elles ont opté pour la vente libre-service.

Différente façon, même résultat

De son côté, la gérante de la Ferme du Ruisseau, Johanne Riverin, remarque une forte hausse de l’achalandage au kiosque de produits frais cet été. Selon elle, cette augmentation de l’achalandage serait, entre autres, due à l’engouement autour de l’achat local. «Ça va très, très bien, on a une forte hausse de l’achalandage, puis les gens veulent acheter local. Je vends aussi d’autres produits transformés du coin et ça se vend très bien aussi», souligne Mme Riverin.

Elle estime qu’entre 300 et 400 personnes passent au kiosque chaque jour. Elle explique que le mois de juillet a été très achalandé. «Le mois de juillet, ça a été des dimanches tous les jours!», mentionne-t-elle. Depuis le début du mois d’août, c’est plus calme, mais la clientèle est tout de même au rendez-vous, surtout la fin de semaine.

Elle ajoute que la pandémie n’a pas du tout affecté les opérations et la vente. «Moi je trouve que nous n’avons pas été touchés. Oui, il faut prendre des mesures, comme le port du masque, mais je n’ai entendu personne se plaindre.»

Les légumes sont abondants dans les fermes de la région.