Les poules bienvenues à Dolbeau-Mistassini

Il sera permis d’élever des poules en zone urbaine dès le début de l’été à Dolbeau-Mistassini. Le conseil municipal souhaite modifier son règlement afin de permettre leur élevage en ville, sauf durant la saison froide.

Les citoyens se faisaient de plus en plus nombreux à l’exiger, selon le conseiller municipal Patrice Bouchard.

« C’était demandé par les jeunes familles. C’est une pratique saine et respectueuse de l’environnement », a-t-il expliqué lors de la séance publique du conseil municipal, lundi soir.

« On le sait et on ne se fera pas de cachette, il y a déjà des gens qui en ont, des poules. Maintenant, on va s’assurer que ce soit bien fait », ajoute pour sa part le maire de Dolbeau-Mistassini, Pascal Cloutier.

Des poules, pas de coqs 
Il ne sera pas possible d’adopter des coqs, seules les poules pondeuses vaccinées seront autorisées. Le maximum d’oiseaux permis sera établi à deux par foyer et ils ne pourront pas être en liberté. Des conditions d’entretien seront mises en place afin de respecter leur bien-être animal.

Les citoyens intéressés à se lancer dans cette pratique devront se procurer une licence annuelle dont le prix pourrait avoisiner celui du permis de construction.

« Nous, on va leur suggérer des modèles de poulailler avec des grandeurs pour qu’ils soient conformes », précise M. Bouchard.

La réglementation devrait être entérinée lors de la prochaine séance du conseil municipal, prévue dans trois semaines. Rappelons que la Ville d’Alma a autorisé l’élevage de poules pondeuses en zone urbaine en 2014.