Les pneus d’hiver requis... depuis hier

Tous les véhicules qui circulent au Saguenay-Lac-Saint-Jean devraient maintenant être munis de leurs pneus d’hiver. Voilà la recommandation de CAA-Québec qui s’est penché sur la question en collaboration avec MétéoMédia.

Après le prix réaliste pour le litre d’essence et la date réaliste pour la pose des pneus d’été, CAA-Québec propose maintenant la date réaliste pour installer ses pneus d’hiver dans chacune des régions de la province. 

Au Saguenay-Lac-Saint-Jean, le savoir-faire combiné des deux entités a permis d’établir qu’à partir du 25 octobre, les automobilistes devraient avoir installé leurs pneus d’hiver. 

Il a été établi que les gens de Sept-Îles devraient être les premiers à installer leurs pneus d’hiver, soit le 20 octobre. Viennent ensuite ceux de Val-d’Or et du Saguenay le 25, puis de Rimouski et Gaspé le 30. Les automobilistes de Québec, Gatineau et Sherbrooke peuvent attendre jusqu’au 5 novembre. Quant aux Montréalais, ils ont jusqu’au 10 novembre pour le faire. 

« À la mi-novembre, gros maximum, ça devrait être fait pour tout le monde », tranche André Monette, météorologue de MétéoMédia, qui a passé au peigne fin les statistiques météo de la province à la demande de CAA-Québec.

CAA-Québec rappelle que les pneus d’hiver sont requis lorsque le mercure affiche 7 degrés Celsius ou moins. Il souligne que le mois de novembre est celui où les températures chutent le plus vite. 

« La date limite du 15 décembre, devancée au 1er décembre à compter de l’an prochain, est une date beaucoup plus légale que réaliste », assure l’organisme à but non lucratif dans un communiqué. 

Sous la barre des 7 degrés Celsius, les pneus d’été ou pneus toutes saisons deviennent très rigides et perdent graduellement leur adhérence. Les pneus d’hiver sont quant à eux conçus pour garder leur souplesse à des températures froides. 

La date réaliste est donc la date à laquelle, en moyenne, la température maximale en journée descend sous les 7 degrés Celsius. 

« Dès le mois d’octobre, on n’est jamais à l’abri d’une bordée de neige ou d’une vague de froid hâtive », mentionne André Monette. 

Pierre-Serge Labbé, vice-président des services automobiles de CAA-Québec, souligne également que certaines habitudes de déplacements doivent aussi être prises en compte quant au choix d’une date pour changer les pneus. Conduire la nuit et emprunter la Réserve faunique des Laurentides où on compte habituellement huit jours de neige en octobre nécessitent notamment d’installer ses pneus d’hiver plus tôt.