Le candidat indépendant à la mairie de Saguenay, Jean-Pierre Blackburn, s'engage à investir dans le réseau cyclable.

Les pistes cyclables à optimiser, promet Blackburn

Le candidat indépendant à la mairie de Saguenay, Jean-Pierre Blackburn, s'engage à mettre à niveau le réseau de pistes cyclables de la ville et à le développer par la suite avec pour objectif de relier tous les quartiers.
Après avoir présenté son nouveau slogan électoral, «Un maire pour tous», le candidat a mentionné qu'il était maintenant en piste pour la course électorale avec le dépôt de son bulletin de candidature et les 200 signatures requises par la loi. M. Blackburn a mentionné qu'il était en mesure de procéder à la constitution de sa caisse électorale avec l'objectif d'atteindre de 20 000 $ à 30 000 $.
En ce qui a trait à ses nouveaux engagements, le candidat se montre favorable au développement du réseau cyclable, mais il est nécessaire d'abord d'investir dans les sections les plus détériorées autant dans les secteurs rural que urbain.
Le chantier commande qu'un portrait détaillé de l'état de situation et des besoins soit réalisé ainsi qu'une évaluation des coûts des sections touchées. «Lorsque j'étais au PCS, j'ai demandé si on avait un plan du réseau cyclable. Un mois après je n'avais pas de réponse. J'ai constaté que Promotion Saguenay ne sait pas ce que fait la Ville et la Ville ne sait pas ce que fait Promotion Saguenay», affirme M. Blackburn.
Outre cet engagement, le candidat entend dresser un inventaire et identifier les routes n'ayant pas d'accotement asphalté afin de préparer un portrait budgétaire des coûts.
Par la suite, un échéancier sera monté prévoyant les sommes à investir, le tout devant être inclus au plan triennal d'investissement.
Enfin, un plan de développement du réseau cyclable sera élaboré pour l'ensemble de la ville ainsi que pour rejoindre le Lac-Saint-Jean et le Bas-Saguenay.
Il s'est engagé à réaliser ses objectifs en faisant appel au maximum aux programmes de subvention gouvernementaux disponibles.
En ce qui a trait aux investissements qui seront nécessaires pour appliquer ce plan, M. Blackburn avoue qu'il est bien difficile d'avancer des chiffres tant qu'un portrait de situation n'a pas été élaboré. Il ajoute que de 2015 à 2017, Jonquière n'a reçu que 240 000 $ pour ses pistes cyclables comparativement à 3,8 M$ pour Chicoutimi et 450 000 $ à La Baie, ce qui nécessite le rétablissement d'un certain équilibre.
Interrogé sur l'annonce du chef du Parti des citoyens de Saguenay (PCS) de ne plus utiliser le nom de la formation politique, mais plutôt de se désigner sous le nom Équipe Dominic Gagnon, M. Blackburn affirme avoir l'impression de revivre un vieux film puisqu'il avait tenté la même stratégie, sans succès. « Je constate qu'au PCS, il y a un ''fast track''. Lorsque j'ai proposé cette voie, il fallait tenir une assemblée générale et ça semblait compliqué. Ils ont pu choisir un chef en trois ou quatre jours », a commenté le candidat.
Par ailleurs, M. Blackburn estime que le comportement du maire Jean Tremblay de dresser un bilan de ses réalisations via des capsules Ville en action est inapproprié. Selon lui, un tel bilan se fait par le maire à la dernière séance du conseil qu'il préside.