Les photos de l'année

Chaque année, les photographes du Quotidien et du Progrès-Dimanche couvrent des centaines d'événements. Élections, faits divers, palais de justice, sports, spectacles, conseils municipaux; nos photographes sont les yeux des lecteurs. En ce début d'année, Jeannot Lévesque, Rocket Lavoie, Michel Tremblay, Mariane L. St-Gelais et Gimmy Desbiens ont sélectionné une photographie qui a marqué leur année 2015. Le choix n'a pas été facile!
Incendie d'une résidence
Les photographes sont souvent dépêchés sur des faits divers, tels que des incendies et des accidents de la route. Et il n'est pas rare que les photographes doivent patienter des heures, au froid ou sous un soleil de plomb. C'est d'ailleurs le cas pour cette photo, prise lors d'un incendie qui a éclaté dans une résidence du boulevard Mellon, à Arvida. Mariane L. St-Gelais avait dû attendre une bonne partie de la soirée, alors que le thermomètre affichait -30 degrés Celsius. Mais la photo a valu l'attente.
Funérailles de Cheryl Bau-Tremblay
Certains événements sont plus difficiles à couvrir que d'autres. Les drames qui secouent des familles marquent également les photographes. Les funérailles de la Félicinoise Cheryl Bau-Tremblay, assassinée cet été (son conjoint est accusé de meurtre), ont été lourdes en émotions. Le photographe Gimmy Desbiens a d'ailleurs affirmé que cette couverture avait été particulièrement difficile émotionnellement. Ici, nous voyons la soeur de la victime, en pleurs près du cercueil.
Justin Trudeau
En avril dernier, celui qui allait devenir le 23e premier ministre du Canada, Justin Trudeau, faisait une petite saucette dans la région. Rocket Lavoie ne s'est pas fait prier pour couvrir la visite du chef du Parti libéral du Canada. La venue de politiciens fait d'ailleurs partie des couvertures appréciées du photographe, puisqu'il faut toujours user d'imagination pour croquer une image différente de celles des autres médias. Ici, Rocket Lavoie a voulu montrer l'envers du décor.
La lune rouge
La lune rouge du 28 septembre dernier a été photographiée des milliers de fois à travers le monde. Michel Tremblay a attendu quelques heures, afin de capter l'astre dans toute sa splendeur, aux alentours de 23h. Une magnifique photographie, digne d'une carte postale.
Cracheur de feu
S'il y a un photographe qui a le don d'immortaliser des scènes cocasses, c'est bien Jeannot Lévesque. Ici, il s'était amusé à photographier le cracheur de feu qui accueillait les passagers au quai des croisières de La Baie. L'angle de la photo fait en sorte que l'homme semble la proie de ses propres flammes.