Camille Boilard est technicienne à l’Hôpital vétérinaire du Boisé.

Les pensions animales débordent

En cette longue fin de semaine de festivités et de déménagements, plusieurs propriétaires de chien ont choisi de laisser leur animal en sécurité. À l’heure actuelle, la plupart des pensions du Saguenay-Lac-Saint-Jean affichent complet.

C’est le cas de l’Hôpital vétérinaire du Boisé, de Chicoutimi. « Nous avons une quinzaine de places réservées aux chats et aux chiens en pension, et nous sommes complets pour cette fin de semaine. Par contre, on ne connaît pas la raison des clients. Peut-être qu’ils partent en vacances ou qu’ils déménagent », relate Camille Boilard, technicienne en santé animale.

Comme certains chiens sont plus stressés, lors de nouvelles situations, et qu’ils deviennent difficiles à gérer, il est suggéré de les faire garder. À la pension G Berge Canin de Jonquière, les 25 places sont comblées en cette longue fin de semaine de la Fête du Canada. « Ça évite aussi les fugues et les accidents, surtout en plein déménagement, avec les portes ouvertes », réfléchit Carl Gagné, copropriétaire de la pension G Berge Canin.

La chaleur annoncée dans les prochains jours risque de compliquer les plans des propriétaires de chiens qui avaient prévu voyager avec leur animal.

Si vous décidez, à la dernière minute, de faire garder votre animal, sachez que certains endroits, tels que la pension Vie de Chiens de Saint-Honoré, ont encore quelques places disponibles.

Abandon
On a longtemps observé que cette période de déménagements était propice aux abandons d’animaux. « Toute l’année, il arrive que des clients me demandent de l’aide pour placer certains chiens qu’ils ne peuvent plus garder. Présentement, je ne remarque pas plus d’abandons », poursuit l’éducateur canin, Carl Gagné.

« C’est difficile de dire s’il y a plus d’euthanasies d’animaux à l’approche des déménagements. Le client ne nous dit pas toujours la raison de sa décision », ajoute Camille Boilard.

Du côté du Refuge des animaux de Chicoutimi et du Refuge animal de Roberval, on ne note pas non plus de hausse d’abandons en cette fin de semaine des déménagements. « C’est plutôt à la fin des classes, lors des vacances estivales et à la rentrée scolaire qu’on voit le plus d’abandons », remarque Annie Côté, directrice générale du Refuge animal de Roberval. D’ailleurs, dans le dernier mois, ce refuge a trouvé de nouvelles familles à 24 chiens. « La période des déménagements n’est plus alarmante comme il y a dix ans. On ne reçoit plus d’animaux comme avant. C’est pas mal plus stable », constate Marc Villeneuve, propriétaire du Refuge des animaux de Chicoutimi.

Malgré tout, ces deux refuges s’attendent à recueillir quelques chats qui auront été laissés à eux-mêmes dans des appartements, à la suite d’un déménagement.

Quant à la SPCA Saguenay, personne n’était pas en mesure de dire si elle avait remarqué une augmentation d’abandons à l’approche du 1er juillet.

Coup de chaleur
En cette période de canicule, rappelez-vous que les chiens sont très sensibles aux coups de chaleur. « Si on voit que notre chien est amorphe, qu’il halète beaucoup et que sa température est au-dessus de 39,5 °C, ce sont des signes d’un coup de chaleur », explique Camille Boilard.

Même si on est en pleine canicule, à l’Hôpital vétérinaire du Boisé, les cas de coups de chaleur se font plutôt rares. « Ces temps-ci, on traite surtout des chiens qui ont fait la rencontre de porcs-épics. On a aussi beaucoup de gens qui viennent pour traiter préventivement leurs animaux contre les tiques », mentionne la technicienne en santé animale.

Bien que la plupart des cliniques pourront donner des conseils aux gens par téléphone, certains cas de coup de chaleur demandent une hospitalisation. Si on remarque, par exemple, que les gencives de l’animal sont blanches, il faut se rendre immédiatement dans une clinique vétérinaire.

« On va alors mettre l’animal sur soluté pour l’hydrater », poursuit Mme Boilard. Les chiens à risque sont ceux laissés dehors, dans une voiture ou lors d’activité physique intense. « Pour éviter les coups de chaleur, il faut que le chien ait accès en tout temps à de l’eau fraîche et à un point d’ombre. Il faut aussi éviter l’exercice en période de grosses chaleurs. Privilégiez plutôt le matin et le soir pour le faire bouger », conclut Mme Boilard.

Pour soulager l’animal qui souffre d’un coup de chaleur, on peut lui faire prendre un bain à l’eau tiède ou lui mettre des serviettes mouillées sur son corps. Dans certains cas plus sévères, les organes internes de l’animal peuvent être affectés et il risque même d’en mourir.