Les règles sont écrites près des portes et du savon pour le lavage des mains est disponible.
Les règles sont écrites près des portes et du savon pour le lavage des mains est disponible.

Les pêcheurs admis au Pavillon des Portes-de-l'enfer

La Sépaq accueillera des pêcheurs à partir de jeudi au Pavillon des Portes-de-l’enfer avec la mise en place de mesures sanitaires pour assurer la sécurité du personnel tout en permettant à la clientèle de profiter de l’un des plus beaux territoires de truite mouchetée au Québec.

Le directeur général de la Réserve faunique des Laurentides, Sylvain Boucher, confirme que la clientèle répond très bien à l’ouverture du pavillon malgré la situation de la pandémie. Ces mesures ne devraient toutefois pas modifier de façon significative les séjours de pêche, sauf que les guides ne pourront plus accompagner les clients dans les embarcations.

« Pour cette année, nous allons donner les conseils aux clients avant qu’ils se rendent sur les lacs. C’était difficile de maintenir la distanciation dans les embarcations », explique le directeur.

L’autre particularité concerne la dimension des groupes qui souhaitent effectuer le séjour en plan américain. La Sépaq impose les mêmes directives que la Santé publique du Québec avec pas plus de 10 personnes par chalet provenant de trois familles. Mais le directeur de la réserve avance que les groupes seront plus petits cette année.

Les repas seront livrés à la porte des chalets puisque la salle à manger va demeurer fermée.

La Sépaq a de plus choisi de fermer la salle à manger du pavillon principal. Il s’agit d’une salle à manger très petite et les mesures de distanciation sociale sont impossibles à faire respecter pendant les repas.

« En raison de la situation, il était difficile de trouver du personnel en cuisine. Nous allons donc offrir aux clients des repas préparés dans un autre établissement de la Sépaq. Les repas seront préparés à l’auberge de la Station touristique Duchesney et livrés par camion. Ils seront placés sur les galeries des chalets et les clients pourront manger à l’intérieur », ajoute le directeur de la réserve tout en assurant qu’il s’agit d’une cuisine de qualité préparée par un chef réputé.

En plus de l’ouverture du site des Portes-de-l’enfer pour la saison de pêche, la Sépaq accueillera les amateurs de camping-pêche sur ses terrains de camping de l’Étape et de la Belle-rivière.

« Nous avons procédé à des travaux de réfection dans nos blocs sanitaires. Ils sont plus grands. Les campeurs ont beaucoup d’espace sur les terrains et il n’y a pas de problème pour la distanciation. C’est un produit très intéressant pour ceux qui aiment le camping et la pêche. »

La chasse à l’orignal est un autre produit offert par la Sépaq dans la Réserve faunique des Laurentides. Il est déjà assuré que les chasseurs et chasseuses qui ont des réservations vont pouvoir se rendre sur les territoires de chasse.

Sylvain Boucher explique que l’activité nécessite que les chasseurs circulent à l’occasion dans les mêmes camionnettes que les guides. Dans ce cas, la Sépaq va fournir les équipements de protection nécessaire pour assurer la sécurité de ses employés et de ses clients.