Les passagers du train... jusqu’à Montréal par bus

Une quarantaine de passagers de VIA Rail ont dû être transportés à Montréal depuis Chambord par autobus, dimanche soir, à la suite d’un bris de transmission d’une tour du CN.

Lundi soir, le bris n’était toujours pas réparé, mais une solution de rechange a été mise sur pied pour permettre au service de reprendre.

« Lorsqu’une tour perd son signal et qu’on entre dans ce qu’on appelle une zone morte, on dit que la tour est tombée. Dans un souci de sécurité, les trains doivent demander l’autorisation au centre ferroviaire de Montréal pour avancer, mais le train de VIA Rail était déjà dans la zone morte. Il leur était donc impossible d’aller plus loin et ils ont dû rebrousser chemin. La tour n’est pas physiquement tombée, c’est simplement l’expression qu’on utilise pour parler de cette situation », a précisé Jonathan Abecassis, responsable aux relations médias pour la compagnie ferroviaire CN.

Le train 602, qui était en provenance de Jonquière, se dirigeait vers Montréal lorsqu’il a dû rebrousser chemin pour cause de contraintes opérationnelles de la part du CN.

« VIA Rail a été avisée par la compagnie propriétaire de la voie ferrée que le Train 602 ne pouvait continuer sa route. Les gens étaient mécontents du chambardement de leur horaire, mais dans l’ensemble, ils ont été patients et compréhensifs. Nous sommes désolés des inconvénients que cette situation a pu occasionner », a rapporté la directrice des communications du groupe VIA Rail, Marie-Anna Murat. Ils sont arrivés à destination un peu après minuit.

Le service de circulation ferroviaire a finalement été arrêté après que le véhicule ait dû attendre approximativement une heure. Les déplacements ont été rétablis lundi en matinée, bien que le signal était toujours hors service.

« Nous avons tissé un nouveau moyen de communication pour être en mesure de discuter directement avec les trains, mais nous travaillons toujours à rétablir le signal », conclut M. Abecassis.