Une manifestation d’organismes en action communautaire a mobilisé une quarantaine de personnes, jeudi midi, à Place du citoyen, au centre-ville de Chicoutimi.

Les organismes communautaires réclament plus de financement

Une quarantaine de représentants d’organismes en action communautaire ont manifesté à la Place du citoyen, à Chicoutimi, sur l’heure du dîner, jeudi, afin de réclamer du gouvernement du Québec un rehaussement significatif de leur financement, et ce, à deux semaines de la présentation du nouveau budget provincial par le ministre des Finances, Carlos Leitão.

Cette campagne, organisée sous le thème « Le temps presse, engagez-vous», vise également la reconnaissance des 220 organismes en place au Saguenay-Lac-Saint-Jean qui oeuvrent auprès des victimes de la violence, l’aide aux plus pauvres, femmes, la jeunesse, etc., explique Manon Jean, porte-parole régionale de la campagne.

Mission compromise

Elle a expliqué que depuis plusieurs années, avec l’application de l’austérité budgétaire et la non-indexation des subventions, la mission de plusieurs organismes est compromise en raison d’interruption de services à certaines périodes de l’année, des listes d’attente qui s’allongent ou encore de la difficulté de recruter du personnel pour assurer des services de qualité.

Mme Jean affirme qu’à l’échelle provinciale, ce sont 475 millions $ qui devraient être insufflés aux 2000 organismes communautaires.

Fermetures appréhendées

Parmi les manifestantes présentes, Karine Bouchard, coordonnatrice des quatre Maisons de jeunes sur le territoire de Chicoutimi, a mentionné qu’en raison d’un manque de financement, il faut prévoir la fermeture l’été prochain de deux maisons, soit celle de Saint-Nom-de-Jésus et de la Clic du nord. 

« On a bon espoir que lors de la présentation du prochain budget, le gouvernement va prendre en compte les besoins de nos clientèles et la qualité des services qui sont offerts », a conclu Mme Bouchard.