Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
les bateaux-mouches Cap Éternité et Fjord Saguenay 11 devraient effectuer un retour sur le fjord du Saguenay l’été prochain.
les bateaux-mouches Cap Éternité et Fjord Saguenay 11 devraient effectuer un retour sur le fjord du Saguenay l’été prochain.

Les Navettes du Fjord se préparent à larguer les amarres

Denis Villeneuve
Denis Villeneuve
Initiative de journalisme local - Le Quotidien
Article réservé aux abonnés
S’il n’en tient qu’aux Navettes maritimes du Fjord, les bateaux-mouches Cap Éternité et Fjord Saguenay 11 devraient effectuer un retour sur le fjord du Saguenay l’été prochain afin de transporter des touristes vers les villages du Bas-Saguenay après une année d’absence.

Le directeur général de Promotion Saguenay, Patrick Bérubé, qui opère la division Navettes maritimes, confirme que l’organisme prévoit remettre à l’eau les deux petites embarcations à la fin du mois juin, comme c’était le cas avant la pandémie. La différence est que le personnel à bord devra faire respecter les mesures sanitaires reliées à la distanciation physique, au port du masque et au lavage des mains.

Lors d’une courte entrevue, M. Bérubé a mentionné que le Saguenay-Lac-Saint-Jean peut s’attendre à une reprise touristique importante cet été avec l’effort de vaccination qui s’accentue, ce qui incite la direction à se préparer à larguer les amarres. Quelques détails restent à régler, selon le DG de Promotion Saguenay. L’objectif est d’organiser les mêmes circuits avec départs à partir du quai de Chicoutimi ou La Baie, selon différentes variantes, en direction de Saint-Fulgence (Cap Jaseux), de Sainte-Rose-du-Nord, Rivière-Éternité, L’Anse-Saint-Jean et Tadoussac.

Le bateau La Marjolaine effectue lui aussi un retour. « L’été dernier avec La Marjolaine, ça avait bien été et ça a été très apprécié de la part des hôteliers », déclare Patrick Bérubé. Le début de la saison de navigation avait été retardé au 11 juillet. L’été dernier, les escales se faisaient uniquement à Sainte-Rose-du-Nord et Rivière-Éternité à partir de La Baie. Un maximum de 125 personnes étaient autorisées à embarquer.

Or, le 4 février dernier, le ministre fédéral des Transports, Omar Alghabra, a annoncé de nouveaux arrêtés d’urgence. En vertu de l’un d’eux, la circulation des navires de croisière transportant plus de 100 personnes demeure interdite dans les eaux canadiennes. Il n’y a aucune interdiction nationale pour les petits navires de croisière autorisés à transporter 100 passagers et membres d’équipage ou moins. Ils doivent respecter les protocoles des autorités sanitaires provinciales, territoriales, locales et régionales. L’été dernier, La Marjolaine ne fonctionnait qu’à la moitié de sa capacité, soit un maximum de 125 passagers.