Selon les informations recueillies par Le Quotidien, le site de Pointe-Taillon a déjà été très populaire auprès des naturistes.

Les naturistes tolérés à Pointe-Taillon

Pointe-Taillon est l'un des six sites au Québec considérés comme « libres » par la Fédération québécoise de naturisme. Ces sites sont des endroits « soigneusement choisis où une tradition de nudité collective familiale s'est établie au cours des années parmi les usagers », peut-on lire sur le site de la Fédération.
Bien entendu, il est facilement possible de se rendre à la plage de Pointe-Taillon sans apercevoir de naturistes. En fait, c'est l'inverse qui relève du défi, puisque les nudistes se regroupent sur un site à trois kilomètres de la plage principale, à l'abri des regards.
« Il existe plusieurs sites naturistes publics au Québec et au-delà de 300 en Amérique du Nord. Au Québec, c'est celui du Parc national d'Oka qui attire le plus grand nombre d'usagers. Rappelons toutefois qu'au Canada, il n'y a que trois plages naturistes officiellement reconnues par les autorités », est-il écrit sur le site de la Fédération. Ces trois plages se trouvent à Vancouver, Toronto et Halifax.
Selon les informations recueillies par Le Quotidien, le site de Pointe-Taillon a déjà été très populaire auprès des naturistes, notamment dans les années 1980. Aujourd'hui, les adeptes seraient généralement moins de 30 sur la petite partie de plage qu'ils utilisent. « Au Québec, le nudisme est régi par l'article 174 du Code criminel, a souligné la responsable des communications de la Société des établissements de plein air du Québec (SÉPAQ), Sarah Shirley, dans un courriel. Sur le territoire du parc national de la Pointe-Taillon, ce sont les agents de la Sûreté du Québec qui possèdent les compétences pour assurer son application. L'établissement a reçu moins de cinq plaintes depuis 2004 et s'assure, le cas échéant, de les transmettre à la Sûreté du Québec. »
L'article 174 se lit comme suit : « Est coupable d'une infraction punissable sur déclaration de culpabilité par procédure sommaire quiconque, sans excuse légitime, selon le cas : a) est nu dans un endroit public ; b) et nu et exposé à la vue du public sur une propriété privée, que la propriété soit la sienne ou non ». En plus d'Oka et Pointe-Taillon, les autres plages dites libres au Québec sont celles de Rivière Palmer, de Lac Simon, de Boom Défense et de Cap-aux-Oies.