Les travaux du centre multisport de Jonquière devraient débuter au printemps 2021. La construction de l’édifice prendrait environ 18 mois.
Les travaux du centre multisport de Jonquière devraient débuter au printemps 2021. La construction de l’édifice prendrait environ 18 mois.

Les modifications du centre multisport de Jonquière confirmées

Myriam Gauthier, journaliste de l'Initiative de journalisme local
Myriam Gauthier, journaliste de l'Initiative de journalisme local
Le Quotidien
Des éléments du projet de centre multisport de Jonquière revus à la baisse afin de respecter le budget prévu de 25 M$ ont été adoptés lors de la séance du conseil municipal, lundi soir. Les travaux du centre dont Saguenay sera finalement propriétaire devraient débuter au printemps 2021.

Les élus ont adopté des modifications au projet initial, qui permettront de lancer prochainement l’appel d’offres du stade de soccer intérieur qui doit être construit près de l’ancien Walmart de Jonquière.

La conception des plans et devis du projet a amené Saguenay à constater que le budget maximal établi ne pourrait être respecté en considérant les dimensions initiales du complexe et les équipements prévus. La hausse des coûts des chantiers en raison des mesures liées à la COVID-19 a aussi dû être considérée.

Le terrain synthétique devait initialement mesurer 100 m par 60 m. La résolution adoptée prévoit que le terrain aura plutôt 95 m par 57 m.

«En coupant ça un petit peu, on sauve deux millions environ», a indiqué mardi en entrevue le conseiller Michel Thiffault, président de la Commission des sports et du plein air.

Les travaux devraient débuter au printemps 2021 et la construction de l’édifice prendrait environ 18 mois.

Le Venturi satisfait

Le club de soccer Le Venturi de Saguenay a été consulté pour ces changements de dimensions. «Ça ne fait pas une grosse différence pour nos besoins», a commenté le directeur général du club, Maxime Pépin-Larocque. Il se dit très satisfait de la collaboration avec Saguenay, qui a montré les plans à son organisation.

Il sera possible d’utiliser le terrain pour un match 11 contre 11 ou de le diviser en trois terrains de 7 contre 7. Les dimensions seront les mêmes que celles du Complexe de soccer Honco de Lévis, qui est le plus utilisé de Québec, a-t-il ajouté.

Ces nouvelles dimensions ne permettraient cependant pas d’accueillir un match professionnel, qui exige une surface de 100 m par 60 m. «Ce qu’on préconisait le plus, c’était la qualité du tapis. Ça prend un tapis FIFA 1 et c’est ce qu’ils vont mettre», a souligné le directeur général.

Cages de frappeur et piste de course réévalués

Les cages de frappeur amovibles prévues pour le baseball passent également de quatre à deux. Si les appels d’offres reçus se situent sous les 25 M$, le complexe pourra compter quatre cages, a précisé le conseiller Michel Thiffault.

La situation est la même du côté de la piste de course prévue initialement au projet. Elle sera conservée en option. Saguenay pourrait également dénicher un partenaire privé pour la financer.

«Nous autres, les conseillers municipaux, entre autres Jean-Marc Crevier et moi, on y tient [à la piste de course]», a assuré M. Thiffault.

Saguenay propriétaire

La possibilité envisagée par Saguenay d’être le principal locataire du complexe qui aurait appartenu au privé a été écartée.

«À cause de ça, on aurait perdu la subvention de 7,5 M$ du ministère de l’Éducation», a précisé à ce sujet le président du comité des finances, Michel Potvin. Cette subvention avait été annoncée initialement en 2018.

Tout a été fait dans les derniers mois, assure-t-il, afin de mener à bien «cette saga» et de retirer les éléments de complexité pouvant amener des coûts ou des délais supplémentaires.

Le complexe sera livré dans une formule «clé en main» par l’entrepreneur qui remportera l’appel d’offres, une première à Saguenay, souligne le responsable des finances. L’entrepreneur assurera la gestion des travaux en respectant les standards établis par Saguenay.

Seulement deux citoyens se sont par ailleurs opposés au règlement d’emprunt de 25 M$ adopté précédemment par Saguenay, lors de l’ouverture des registres, a précisé la mairesse Josée Néron lors de la séance du conseil de lundi.