L'administrateur Pierre Blackburn, le beau-frère du conseiller défait Fabien Hovington, a défendu les voyages en Europe et le fonctionnement du Festival forestier sans pour autant présenter les documents qui auraient permis de vérifier la gouvernance de l'organisme dans cette affaire.

Les membres plaident les mains vides

Les administrateurs du Festival forestier de Shipshaw sont incapables de remettre aux médias les documents qui permettraient d'établir si les deux voyages à destination de la Norvège avec un séjour sur la Côte d'Azur au retour en 2012 et à Strasbourg en 2010 ont été réalisés selon les cadres fixés par le conseil d'administration.
Les six membres du conseil d'administration ont reçu à tour de rôle les journalistes dans une salle de la marina de Shipshaw afin de répondre aux questions et de présenter une position officielle. L'exercice s'est avéré laborieux pour les administrateurs qui n'avaient rien entre les mains, si ce n'est qu'une feuille contenant quelques lignes de communication.
Pierre Blackburn, le beau-frère de Fabien Hovington qui est au coeur de la controverse, a lu le document. En gros, les administrateurs, qui ont expulsé le président Yvon Barrette, affirment que cette situation est difficile à vivre pour les membres de leur famille. Blackburn a insisté pour dire que pendant ces années, le festival a fait de grandes choses et que cette histoire prend une dimension démesurée.
Dans un premier temps, les administrateurs ont confirmé qu'ils acceptaient les dépenses effectuées pendant ces voyages. Ce qui ne signifie pas qu'ils sont d'accord avec tous les éléments de ce voyage. Malgré cette distinction, Pierre Blackburn, qui s'est identifié comme l'unique porte-parole pour la rencontre de presse, a déclaré que les deux voyages ont été utiles.
«Il y avait le volet de compétition et le volet de spectacle», a expliqué le beau-frère de Fabien Hovington. Interrogé sur la visite sur la Côte d'Azur pour les quais, ce dernier a été plus perplexe et il semble que cette partie du voyage visait à aller observer les infrastructures de certains festivals.
Interrogé sur les festivals visités, Pierre Blackburn a de nouveau affirmé qu'il n'était pas en mesure de répondre. Il est même possible qu'au retour, les voyageurs Yvon Barrette, Fabien Hovington, la directrice générale Isabelle Bélanger et l'attaché politique du maire Jean Tremblay Pierre Guillot, traducteur spécialiste des communications, n'ont pas déposé de rapport écrit de leur voyage. Dans ses souvenirs, Pierre Blackburn a fait état d'un rapport verbal sans être en mesure de se rappeler des passages.
Documents disparus
Le porte-parole du groupe n'avait pas plus en sa possession la résolution du conseil d'administration qui a autorisé la directrice générale Isabelle Bélanger à procéder au déplacement des documents et du matériel appartenant au festival entre le centre multiservice de Shipshaw et un local situé au deuxième étage de la caserne de pompiers de Jonquière. Les administrateurs endossent ce geste qui soulève depuis les élections des questions des citoyens de Shisphaw. Pierre Blackburn explique qu'il faudra attendre le retour de Floride de la directrice générale avant d'avoir accès à ces documents.
Ces derniers n'ont pas pris de position finale, mais il semble de plus en plus incertain qu'il y aura une édition du Festival forestier de Shipshaw en 2014. Pierre Blackburn n'était pas en mesure de faire le point sur l'état des finances de la corporation. Les documents sont en ce moment entre les mains des comptables.
Les journalistes ont été les seules personnes admises dans le restaurant de la marina hier matin à Shipshaw. Le festival avait retenu les services d'un individu de forte carrure pour bloquer la porte aux citoyens qui réclament une enquête approfondie. La conseillère municipale Julie Dufour a été obligée de demeurer à l'extérieur alors que des journalistes voulaient s'entretenir avec cette dernière à l'intérieur.
Le maire de Saguenay, en rencontre à Montréal, a indiqué ne pas être en mesure d'intervenir pour dénouer l'impasse.
La marina de Shisphaw est administrée par la Corporation du Vieux-Port de Chicoutimi dont le directeur général est l'ex-conseiller municipal Fabien Hovington, en ce moment au coeur de toute cette controverse. Le président de la corporation du Vieux-Port est Éric Gauthier, un fonctionnaire de Promotion Saguenay. L'organisation a payé un peu plus que la moitié des dépenses du voyage qui est au coeur du litige, et finance généreusement le Festival forestier de Shipshaw.
Ltremblay@lequotidien.com