Adrien Belkin est satisfait de la réponse de la population.
Adrien Belkin est satisfait de la réponse de la population.

Les Marchés de Saguenay débarquent à Chicoutimi

Après que les centres-villes d’Arvida et de La Baie aient accueilli pour la première fois les Marchés de Saguenay cette semaine, il a été au tour de celui de Chicoutimi de recevoir les maraîchers, samedi matin. Adrien Belkin, producteur maraîcher à l’origine du projet, s’est dit satisfait de la réponse de la population, qui s’est déplacée en grand nombre à la Place du Citoyen pour se procurer des produits locaux.

Selon M. Belkin, il est nécessaire qu’il y ait un travail d’équipe entre la Ville, les producteurs et la population pour qu’un marché public fonctionne.

« J’ai commencé les démarches auprès des comités de la Ville de Saguenay avant la pandémie. Même si la COVID-19 a mis un frein au projet, elle a aussi créé un engouement pour l’achat local, ce qui a probablement beaucoup aidé à sa mise en place. Tous les acteurs nécessaires au succès des Marchés de Saguenay ont répondu oui, alors je suis très content », a expliqué le producteur maraîcher de la Ferme aux trois soleils.

Monique Gauvin, coordonnatrice à l’Association des centres-villes de Saguenay, confirme que les mesures sanitaires sont primordiales au bon déroulement et à la poursuite du marché public. Des plexiglas ont été installés devant chaque kiosque, des flèches indiquant la direction à suivre ont été collées sur le sol et le nombre de personnes qui se trouvent sur le site en même temps est limité.

Monique Gauvin et Maxime Boudreault veillent au bon déroulement de l’événement à la Place du citoyen.

« Nous avons seulement accepté la nourriture comme produits à vendre, puisque le gouvernement recommande fortement de se limiter aux producteurs maraîchers ou alimentaires pour les marchés publics », a-t-elle souligné.

De nombreuses personnes se sont déplacées à la Place du citoyen, samedi matin.

Harmonie entre les trois centres-villes

Même si les installations diffèrent d’un centre-ville à l’autre, une communication entre les associations et corporations rend les Marchés de Saguenay semblables dans les trois arrondissements et accessibles à tous.

« Nous avons fait en sorte que ça n’ait pas lieu en même temps à Arvida, la Baie et Chicoutimi pour permettre aux citoyens de visiter les kiosques de tous les maraîchers s’ils le souhaitent, a précisé Mme Gauvin. Certains exposants ont choisi leur arrondissement et leur semaine, mais d’autres sont toujours présents », a-t-elle conclut.