Les maisons des aînés, une bonne nouvelle selon la FADOQ

L’investissement de 2,6 milliards $ pour garantir la création de 2600 places en maisons des aînés ou en maisons alternatives et la rénovation de 2500 places en CHSLD, d’ici 2022, réjouit la FADOQ du Saguenay–Lac-Saint-Jean-Ungava.

La ministre responsable des Aînés et des Proches aidants, Marguerite Blais, en a fait l’annonce, mardi. Elle a dévoilé le concept de maison des aînés, un projet présenté par la Coalition avenir Québec en campagne électorale.

« Depuis de nombreuses années, notre organisation déplore la piètre qualité de nombreux CHSLD et s’inquiète de la pénurie de places dans ces milieux de vie. Des gestes concrets sont finalement posés afin de rehausser la qualité de vie des aînés et de respecter leur dignité », a souligné la présidente de la FADOQ Saguenay–Lac-Saint-Jean-Ungava, Marthe L’Espérance, par voie de communiqué.

Selon le CIUSSS du Saguenay–Lac-Saint-Jean, en date du 30 septembre 2019, il y avait 31 personnes sur les listes d’attente pour une place en CHSLD. Pour aider les gens dans cette situation, le CIUSSS dit toutefois augmenter son niveau de service pendant le délai d’attente.

La FADOQ régionale espère que les nouvelles places seront déployées là où les besoins sont les plus urgents.

« L’échéancier est évidemment très ambitieux. Nous serons très attentifs quant au déploiement de ces places en maisons des aînés. La volonté du gouvernement est tangible, mais on espère que le tout se concrétisera pour 2022, surtout dans un contexte de vieillissement de la population », a poursuivi Mme L’Espérance.