Les jeunes du secondaire sensibilisés

La Fondation Jeunes en tête sensibilisera les élèves du secondaire à la détresse psychologique, à l’occasion d’une tournée qui aura lieu dans la région au cours des trois prochaines semaines. La dépression sera encore cette année au cœur de la campagne, la maladie touchant de 5 à 10 % des adolescents, selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

La tournée annuelle de la fondation dans la région se tiendra du 12 au 29 mars et doit rejoindre 2400 jeunes de troisième, quatrième et cinquième secondaires, ainsi que leurs parents et le personnel scolaire.

Des établissements de Jonquière, de Chicoutimi, d’Alma, de Métabetchouan-Lac-à-la-Croix, de Roberval, de Saint-Félicien, de Dolbeau-Mistassini et de Normandin, de même que le Centre de ressources pour les familles militaires de Bagotville, seront visités.

L’animation « La dépression est réversible », du programme Solidaires pour la santé mentale, leur sera présentée. Cette animation permet depuis 20 ans « de sensibiliser les adolescents à la dépression ainsi qu’aux risques que celle-ci représente, tout en orientant les jeunes dans le besoin vers les ressources disponibles à proximité », souligne la fondation, par voie de communiqué.

L’initiative demeure encore d’actualité, la détresse psychologique ayant augmenté chez les jeunes, selon les dernières données de l’Enquête québécoise sur la santé des jeunes du secondaire, publiée en 2018 par l’Institut de la statistique du Québec. Un total de 29 % des jeunes du secondaire ont dit souffrir d’un niveau élevé de détresse psychologique, alors qu’ils étaient 21 % en 2010-2011.

En 20 ans, l’animation a rejoint plus d’un million de jeunes. Au Saguenay–Lac-Saint-Jean, depuis 1998, la Fondation Jeunes en tête a visité 35 écoles et sensibilisé près de 57 000 jeunes.