Les Innus de Mashteuiatsh veulent leur propre constitution

La Première Nation des Pekuakamiulnuatsh au Lac-Saint-Jean désire se doter de sa propre constitution d’ici avril 2021. Plus de 400 personnes ont participé à la journée d’animation et à l’élection, organisée samedi à Mashteuiatsh, afin de désigner certains membres de la commission responsable du projet.

Elle sera formée de Stacy Bossum, Jay Launière-Mathias, Élizabeth Launière, Hélène Boivin (présidente), Daren German, Gilbert Courtois et Patrick Courtois. 

« En adoptant notre propre constitution, nous allons nous reconnaître comme peuple, reconnaître nos institutions, notre territoire ainsi que notre capacité à prendre nos propres décisions. Il s’agit d’un puissant outil de gouvernance sur le plan collectif qui nous permettra de concrétiser notre droit inhérent à l’autonomie gouvernementale, tout en respectant le cadre juridique dans lequel nous vivons », estime le chef Clifford Moar, dans un communiqué. 

La commission Tipelimitishun aura le mandat de consulter la population, de rédiger un projet de constitution et de tenir un référendum sur celui-ci. Le nom signifie « se gouverner soi-même », ce qui suit la volonté d’autodétermination de la Première Nation. 

« Nous souhaitons que cet exercice politique, communautaire et démocratique contribue à rassembler notre peuple dans une quête d’unité autour d’un projet de société inclusif et ancré au coeur de notre identité, de notre culture et de notre territoire », exprime Clifford Moar.