Les portes ciseau d’origine des hangars du CQFA seront remplacées par des portes électriques.
Les portes ciseau d’origine des hangars du CQFA seront remplacées par des portes électriques.

Les hangars du CQFA rénovés

Denis Villeneuve
Denis Villeneuve
Initiative de journalisme local - Le Quotidien
Les hangars 1 et 2 du Centre québécois de formation en aéronautique ( CQFA ), situé à Saint-Honoré, feront l’objet d’importants travaux de restauration dans les prochaines semaines.

À la suite du lancement d’un appel d’offres public par le Cégep de Chicoutimi, la firme Tect-Hab, de Chicoutimi, a déposé la plus basse soumission pour la revitalisation des hangars avec un prix de 616 515 $.

Les travaux consisteront à remplacer les douze immenses portes qui entourent les deux bâtiments qui servent à mettre la flotte de monomoteurs à l’abri l’hiver et à procéder à l’installation des conduits, filages, raccordements électriques, accessoires ainsi qu’à installer le revêtement métallique.

La fabrication des portes a fait l’objet d’un appel d’offres distinct et c’est la firme Lafleur et fils, de Montréal qui a déposé le plus bas prix à 109 500 $. L’entrepreneur général devra travailler avec le fournisseur de portes qui sera divulgué ultérieurement lors de l’ouverture des soumissions qui aura lieu dans les prochains jours.

Selon les informations indiquées à l’appel d’offres, le démantèlement et le remplacement se feront en quatre phases de trois portes chacune. Neuf portes, existantes ou neuves, selon l’avancement des travaux, seront donc opérationnelles pendant l’exécution des travaux.

André Bouchard, président de Tect-Hab, a précisé que le contrat n’est pas encore adjugé. Il n’était pas en mesure de préciser quand débuteraient les travaux. À l’origine, ces travaux devaient commencer dès le 1er juin pour être complétés le 20 décembre 2020.