Pierre Poirier, responsable de la Maison de chambres La Résidence, remercie toute la population pour sa générosité.
Pierre Poirier, responsable de la Maison de chambres La Résidence, remercie toute la population pour sa générosité.

Les frigos sont pleins à la Maison de chambres La Résidence

Myriam Arsenault
Myriam Arsenault
Initiative de journalisme local - Le Quotidien
« Les frigos sont pleins et nous ne pourrions pas être plus contents », se réjouit le responsable de la Maison de chambres La Résidence, à Chicoutimi, Pierre Poirier. Les citoyens et organismes communautaires, tels que Moisson Saguenay et le Service de Travail de Rue de Chicoutimi, ont entendu l’appel de l’homme qui demandait, lundi, des dons alimentaires pour la maison de réhabilitation.

Ce dernier avait signalé, dans un reportage du Quotidien, qu’il était difficile pour la Maison de chambres d’obtenir des dons alimentaires, puisqu’elle n’est pas classée comme un organisme. Plusieurs citoyens et organismes de Saguenay ont répondu rapidement à ce besoin et sont allés à la rencontre du responsable lundi, moins de 24 heures après la parution de l’article, pour apporter un soutien en cartes-cadeaux ou en nourriture.

Le Service de Travail de Rue de Chicoutimi a fait équipe avec Moisson Saguenay-Lac-Saint-Jean pour faire un don de taille, lundi, à La Résidence.

« Je suis encore sous le choc, je suis dépassé, je ne m’attendais pas à autant de générosité de la part de la population », a admis M. Poirier, dans un entretien téléphonique avec Le Quotidien. Il mentionnait également que d’autres personnes ont pris rendez-vous pour le rencontrer mardi.

Parmi les dons importants, on retrouve le geste de Moisson Saguenay-Lac-Saint-Jean et du Service de Travail de rue de Chicoutimi, qui ont conjointement livré une importante quantité de nourriture aux résidents de la Maison de chambres.

À lire: La Maison de chambres La Résidence a besoin d’aide alimentaire

Une importante quantité de nourriture a été livré à la Maison de chambres La Résidence, grâce à l’aide de Service de Travail de rue de Chicoutimi et de Moisson Saguenay.

Rappelons que La Résidence accueille des gens qui ont déjà eu des problèmes de consommation, qui ont été détenus ou encore qui vivent avec des problèmes de santé mentale. Les dons en argent ne sont pas acceptés, mais l’aide alimentaire l’est grandement et peut faire une réelle différence, selon le responsable.