Toutes les fleurs de la boutique Plantes et Fleurs d’Arvida ont été réservées pour la fête des mères. 
Toutes les fleurs de la boutique Plantes et Fleurs d’Arvida ont été réservées pour la fête des mères. 

Les fleuristes tirent profit du commerce en ligne

Eve-Marie Fortier
Eve-Marie Fortier
Le Quotidien
La boutique Plantes et Fleurs d’Arvida n’avait déjà plus de fleurs à réserver trois jours avant la fête des mères. La folie du web et le confinement feraient partie des raisons qui expliquent ce haut taux de ventes.

Mélissa Gauthier, propriétaire de la boutique, a expliqué que tous les bouquets en magasin étaient déjà réservés pour être livrés ou récupérés dimanche à l’occasion de la fête des mères.

« Il y a toujours une certaine folie à ce temps-ci de l’année. Cependant, j’ai l’impression que les ventes ont été plus fortes cette année. Étant en confinement, les gens ont encore plus envie d’offrir des cadeaux pour faire plaisir. »

Réservations web

Il y a quelques semaines, la boutique Plantes et Fleurs a fait développer un partenariat avec Eugène Allard pour utiliser sa plateforme web.

La folie du web serait l’une des raisons qui expliquent le haut taux de vente. 

« Nous avons été obligés de cesser la vente de fleurs sur leur plateforme, puisqu’elles se vendaient trop. C’est bien de réussir à vendre autant, mais nous devons être en mesure de produire les bouquets », a continué la propriétaire.

En plus de vivre certaines difficultés d’approvisionnement avec les fournisseurs, cinq des six employés de la boutique de Mme Gauthier étaient âgés en haut de 70 ans. La propriétaire a dû trouver d’autre main-d’œuvre pour l’aider.

- PHOTO LE QUOTIDIEN, MICHEL TREMBLAY

Selon elle, les commandes web ont considérablement augmenté depuis le début de la pandémie. « Les gens ont développé de nouvelles méthodes pour faire leurs achats depuis le début du confinement et ces méthodes resteront, j’en suis certaine », a-t-elle mentionné.