Les Saguenéens ont affronté le froid glacial, vendredi soir, afin de profiter des festivités offertes par le festival Saguenay en neige.

Les festivaliers font fi du froid

Malgré un froid polaire, la population s’est rassemblée en grand nombre au parc de la Rivière-aux-Sables pour profiter de la soirée d’ouverture de la 34e édition de Saguenay en neige.

«Nous sommes agréablement surpris de l’achalandage. Ça démontre que la population tient réellement à ce festival. Comme le dit si bien le dicton, il n’y a pas de mauvaise température, il n’y a que des gens mal habillés», a soutenu la directrice générale de Saguenay en neige, Arianne Gagnon-Simard. 

En ouverture de soirée, les plus braves ont profité d’un mémorable spectacle de feux d’artifice projeté au-dessus de la passerelle du parc de la Rivière-aux-Sables. Tous avaient le sourire aux lèvres à la vue de ce numéro haut en couleur.  

La troupe Québec Issime a ensuite enflammé la scène du pavillon Nikitoutagan. La troupe de chanteurs et de musiciens avait créé un spectacle exprès pour l’occasion. La foule gelée par la température glaciale a pu se réchauffer en dansant au rythme d’une compilation de succès tels que Celebration, Dancing Queen ou bien YMCA. 

À l’extérieur des murs du pavillon, les enfants se précipitaient sur les glissades de neige, les « Jumpai», le mur d’escalade ou les jeux du parc, alors que les adultes déambulaient sur le site pour regarder les sculpteurs à l’oeuvre. Bien que Saguenay en neige s’adresse à tous, les jeunes familles étaient majoritaires. De plus, la troupe de cirque Les Fous du roi présentait un numéro éclaté avec des cracheurs de feu. Pour les plus frileux, ou pour ceux qui ont la dent sucrée, des boissons chaudes étaient disponibles sur le site. De la musique résonnait un peu partout, et les visiteurs étaient invités à danser pour se tenir au chaud. 

Artistes à l’oeuvre

Le sculpteur, Thomas Meloche, a démontré son savoir-faire au cours d’une performance de sculpture de glace. Avec une grande aisance et une rapidité surprenante, il a créé à partir d’un bloc de glace, une scie à chaîne sous les yeux éblouis du public.

Les nombreux artistes s’affairaient à la tâche dans le cadre du concours de sculpture de neige. Tranquillement, les blocs de neige prenaient forme pour laisser apparaître des oeuvres d’art.

Le concours prendra fin dimanche. Il sera alors possible d’admirer les innombrables sculptures qui parsèmeront le site de Saguenay en neige.

Le festival se poursuit encore jusqu’au 11 février. Demain, la chanteuse pour enfants, Anne-Lune, présentera son nouveau spectacle à 14h. En soirée, Fred Fortin réchauffera la foule au pavillon Nikitoutagan dès 20h.

Le sculpteur Thomas Meloche a démontré son savoir-faire au grand plaisir du public. À partir d’un bloc de glace, il a reproduit l’outil qu’il utilise pour travailler: une scie à chaîne.
La troupe Québec Issime a réchauffé la foule lors d’un spectacle endiablé au pavillon Nikitoutagan.