Les entreprises du Dr Simard inscrites au RENA

Les démêlés judiciaires découlant de fraudes fiscales impliquant des entreprises dans lesquelles est impliqué le Dr Sylvain Simard pourraient avoir des conséquences sur celles-ci puisque le Secrétariat du Conseil du trésor a inscrit ces PME au Régistre des entreprises non admissibles aux contrats publics pour une période de cinq ans.

Jeudi, le RENA comportait sept entreprises de plus, dont quatre se trouvent être des entreprises dans lesquelles est impliqué le Dr Simard, même si certaines ont été radiées d’office du Registraire des entreprises, comme c’est le cas pour SIM Sport inc. qui a cessé sa production de manches de hockey.

En ce qui a trait aux trois compagnies à numéro, dont l’une est à la tête de la Clinique du Dr Sylvain Simard et Clinique d’esthétique du Lac Saint-Jean, elles ont été inscrites à la suite de contraventions à la Loi sur la taxe d’accise et la Loi sur l’administration fiscale reliées à des déclarations fausses ou trompeuses visant à éluder des paiements.

Rappelons que dans les derniers mois, le Dr Simard a été condamné à des amendes de 105 000 $ et 150 heures de travaux communautaires pour avoir omis de déclarer certains services rendus dans le domaine des soins médico-esthétiques, entre le 9 août 2012 et le 24 avril 2014.

Selon Guy Desrosiers, conseiller en gestion contractuelle au RENA, même si M. Simard, à titre de médecin en pratique, a été l’actionnaire principal de l’une ou l’autre des entreprises impliquées, le médecin pourrait poursuivre ses activités professionnelles payées par la Régie de l’assurance-maladie du Québec (RAMQ).