Priscilla Nemey, responsable des croisières à Promotion Saguenay, et Josée Néron, mairesse de Saguenay et présidente du CA de Promotion Saguenay, ont posé devant la maquette du navire Saguenay.

Les employés de Promotion Saguenay rassurés

L’organisme Promotion Saguenay demeure en vie et conservera fort probablement tout son personnel. Mais pour la mairesse Josée Néron, il n’est pas question de maintenir la façon de faire des dernières années. Elle recentre son action et ramène l’organisation à sa mission de développement économique et touristique.

a présidente du conseil d’administration de Promotion Saguenay a confirmé l’information au représentant du journal Le Quotidien lors de la mission commerciale Montréal-Saguenay-Le Fjord, la semaine dernière à Montréal.

Dans les semaines qui ont suivi son élection à la mairie de Saguenay, le 5 novembre dernier, Josée Néron avait laissé entendre qu’elle pourrait remettre en question l’existence de Promotion Saguenay en raison de la manière dont les activités avaient été dirigées dans les dernières années. Elle avait notamment dénoncé le manque de transparence.

Elle avait même demandé au gouvernement du Québec de mettre l’organisme sous tutelle. Québec a refusé, mais le ministère des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire (MAMOT) s’affaire à des vérifications et soumettra un rapport dans les mois à venir.

« Il n’est pas question de démanteler ou de fermer Promotion Saguenay. Nous gardons l’organisation. Mais elle va se concentrer sur sa mission première qui est de travailler au développement économique et touristique de Saguenay. Les autres aspects que Promotion Saguenay touchait depuis quelques années, comme les subventions à des organismes, ont été ramenés à la table du conseil municipal », précise la mairesse de Saguenay.

Les employés

Josée Néron a aussi rencontré, en début de semaine, les 55 employés de Promotion Saguenay. Elle sait très bien que ceux-ci étaient inquiets pour leur avenir en raison de toutes les informations publiées avant la période des Fêtes, notamment sur le contrat, tant contesté, de son ex-directeur général Ghislain Harvey.

« Avec Arthur Gobeil (directeur général par intérim), j’ai tenu une réunion avec les employés afin de faire le point sur la situation et sur l’avenir de l’organisation. Ce fut positif et les gens ont eu les réponses à leurs questions. »

« Les choses n’ont pas été faciles pour eux dans les derniers mois. Ils ont tous été touchés et éclaboussés par ce qui a été révélé et qui ne concernait qu’une personne. Ces employés n’avaient rien à voir avec ça. Nous voulions les rassurer. Le point a été fait », a précisé Mme Néron.

Arthur Gobeil

Cette dernière ajoute qu’Arthur Gobeil continuera dans ses fonctions jusqu’au dépôt du rapport du ministère des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire (MAMOT).

« Nous nous attendons à ce que l’on nous suggère de nouvelles façons de faire. Mais déjà nous avons constaté qu’il fallait modifier certaines de nos pratiques. Nous avons soumis le tout au MAMOT et ce fut accepté », dit-elle.

Priscilla Nemey

Quant au futur de Priscilla Nemey, il n’a pas encore été déterminé. Mme Nemey avait été nommée à la tête de Promotion Saguenay quelques jours avant l’élection municipale. La mairesse est revenue sur cette décision en lui retirant certains pouvoirs. 

Présentement, Mme Nemey continue d’œuvrer au sein de l’organisme et s’occupe notamment du dossier des bateaux de croisière. Son poste officiel est celui de directrice exécutive.

« Lorsque nous avons retiré la direction générale à Mme Nemey, elle nous a demandé de pouvoir continuer à travailler au sein de l’organisme en attendant les décisions finales. Je lui ai mentionné que l’on verrait si le directeur général par intérim serait en mesure de travailler en sa compagnie. Ce fut le cas », mentionne la mairesse.

Pour l’avenir, Mme Néron attendra le dépôt du rapport des vérificateurs de Québec avant de prendre les décisions finales.